Crédit bonifié ou remboursement : les passagers de Norwegian sont partagés


Crédit bonifié ou remboursement : les passagers de Norwegian sont partagés
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Norwegian Cruise Line Holdings (NCLH) – la société qui exploite les marques Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises – a publié hier (27 avril) une mise à jour économique à l’heure de la COVID-19. On y apprend notamment que les passagers dont les croisières ont été annulées sont très partagés entre remboursement et crédit bonifié.

LIRE PLUS : Le groupe Norwegian prolonge la suspension des croisières jusqu'en juin

À la suite de la suspension des croisières, rappelons-le, les trois marques de NCLH ont mis en place des programmes permettant aux passagers de choisir entre un remboursement complet ou un crédit pour croisière future à valeur ajoutée, correspondant généralement à 125 % du tarif de croisière payé. Ces crédits sont valides pour toute croisière d’ici le 31 décembre 2022.

Il appert qu’en date du 17 avril, environ la moitié des passagers concernés avaient demandé un remboursement en espèces.

La mise à jour publié hier précise qu’au 31 mars dernier, NCLH comptabilisait pour 1,8 G$ de croisières vendues d’avance. Cette somme inclut quelque 850 M$ pour des croisières prévues avant le 30 juin et annulées (pour lesquels les passagers ont l’option du crédit ou du remboursement) et environ 350 M$ pour des croisières prévues pour le restant de 2020.

NCLH signale continuer de prendre de futures réservations pour 2020, 2021 et 2022, et recevoir de nouveaux dépôts de clients et des paiements finaux sur ces réservations.

Indicateur