Coronavirus : deux nouveaux navires de croisières placés en quarantaine


Coronavirus : deux nouveaux navires de croisières placés en quarantaine

Les 3 700 passagers et membres d’équipage du Diamond Princess, actuellement amarré au large du port de Yokohama au Japon, vont devoir rester à bord durant les 14 prochains jours.

Le navire a été officiellement mis en quarantaine ce mercredi (le 5 février) par les autorités japonaises après que plusieurs passagers aient contracté le coronavirus, la pneumonie virale qui a déjà fait 490 morts en Chine continentale.

Il s'agit d'une dizaine de passagers, selon Princess Cruises : trois Japonais, trois Hongkongais, deux Australiens, un Philippin et un Américain. Ces personnes ont été débarquées du navire pour être hospitalisées.

Les autres passagers, parmi lesquels 251 Canadiens, devront s'armer de patience et rester dans leur cabine. Aucun n’a été contaminé pour le moment assure la compagnie de croisière à CBC.

Un autre navire en quarantaine à Hong Kong

Le World Dream. Crédit photo : Arno Redenius / Wikimedia

Trois cas de coronavirus ont également été signalés chez des récents passagers du World Dream, un navire de la compagnie de croisière Dream Cruises.

Actuellement en escale à Hong Kong, le navire a été placé en quarantaine par les autorités locales.

Les 1 800 passagers, confinés à bord, vont devoir tous passer des tests médicaux.

Leung Yiu-hong, un responsable sanitaire hongkongais, a expliqué à l'Agence France-Presse qu'une trentaine de membres d'équipage du navire présentaient des symptômes comme de la fièvre, de la toux ou des maux de gorge.

La semaine dernière, Costa Cruises a dû faire face à un possible cas de coronavirus sur l'un de ses navires, le Costa Smeralda. Une femme originaire de Hong Kong naviguant à bord souffrait de fièvre et de problèmes respiratoires.

LIRE PLUS : 6 000 passagers bloqués sur le Costa Smeralda suite aux craintes du coronavirus

Les 6 000 passagers ont été empêchés de débarquer pendant 24 heures en attendant le résultat des tests. Le lendemain, les tests médicaux se sont finalement révélés négatifs. Les passagers ont été autorisés à quitter le navire.

L'industrie des croisières s'organise

En réaction au coronavirus, la Cruise Lines International Association (CLIA) a décidé annoncé que les passagers (ou membres d'équipage) ayant voyagé en Chine dans les deux semaines précédant leur embarquement ne pourront pas monter à bord d'un navire de croisière.

LIRE PLUS - CLIA : Les navires de croisière interdits aux passagers récemment passés par la Chine

Plusieurs compagnies de croisières ont pris des mesures préventives supplémentaires afin d’assurer la santé et le bien-être de ses hôtes et de ses membres d’équipage dans le monde entier.

C'est le cas de MSC Croisières, qui a annoncé le 30 janvier dernier avoir pris une série de mesures avant l'embarquement de ses passagers.

LIRE PLUS - Coronavirus : MSC adopte des mesures de dépistage obligatoires

D'autres, comme Costa Cruises ou encore Royal Caribbean , en ont fait de même.
Indicateur