Dimanche,  8 décembre 2019  0:51

CLIA : l’économie profite beaucoup, beaucoup des croisières


CLIA : l’économie profite beaucoup, beaucoup des croisières
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

On s’en doutait un peu, mais une nouvelle étude de la CLIA confirme que la contribution de l’industrie des croisières aux économies américaine et mondiale est énorme. Seulement en 2018 et seulement pour les États-Unis, l’impact économique se chiffre à près de 53 milliards de dollars (52,7 G$).

LIRE PLUS : Le dernier rapport de la CLIA indique que les croisières en Asie sont à la hausse

Impacts directs et indirects

Cette somme tient compte des impacts directs de 23,96 G$ (achats directs de passagers, de membres d’équipage et de croisiéristes) et des impacts indirects de 23,96 G$ (approvisionnements des navires).

Et non seulement cette contribution est-elle énorme. Elle est aussi en nette et constante croissance. On parle ainsi d’une augmentation de plus de 10 % depuis 2016, précise le rapport intitulé CLIA 2018 Economic Impact Analysis.

En fait, près de 13 millions de passagers de croisière dans le monde ont embarqué dans des ports des États-Unis en 2018, soit une augmentation de près de 9 % par rapport à 2016. Ces croisiéristes ont généré 421 711 emplois sur le territoire américain, contribuant à plus de 23,15 G$ en salaires et traitements, soit une augmentation de près de 13 % par rapport à 2016.

La Floride et la Californie

Sans grande surprise, les États américains qui profitent le plus des croisières sont la Floride et la Californie, leurs neuf ports de croisière accueillant 68% des embarquements des États-Unis. Le rapport de la CLIA mentionne toutefois que les deux terminaux de croisière à New York connaissent un bel essor, affichant une progression de 12 % depuis 2016. Le port de Galveston tire également bien son épingle du jeu, avec une croissance de 13 %.

« Il n’existe tout simplement pas de meilleure façon de découvrir le monde et le secteur des croisières est fier d’avoir un impact aussi positif sur les personnes et les communautés que nous visitons aux États-Unis », se félicite Kelly Craighead, présidente et chef de la direction de CLIA.

Cela dit, l’industrie de la croisière reconnaît que la croissance s'accompagne de responsabilités supplémentaires, à commencer par celle de veiller à ce que les destinations visitées restent des lieux accueillants et agréables où vivre et séjourner pour les générations à venir.

La CLIA recrute

Aux conseillers en voyages désirant encore plus profiter de l’essor des croisières, la CLA suggère de… joindre ses rangs !

L’Association fait valoir qu’elle dispose d’une académie d’e-learning unique et certifiée utilisée par des milliers d’agents de voyage de par le monde pour étendre et actualiser leurs connaissances sur les croisières en mer ou en rivière. Être membre de la CLIA, c’est afficher un label de qualité, insiste-t-elle.

Les agents de voyage peuvent s’affilier en ligne à CLIA pour l’année 2020 depuis le 1er novembre. Leur affiliation est alors valable jusqu’au 31 décembre 2020.

Indicateur