Dimanche,  29 novembre 2020  0:29

Cadre de reprise graduelle des croisières des CDC : une étape clé dans le redémarrage, mais…


Cadre de reprise graduelle des croisières des CDC : une étape clé dans le redémarrage, mais…

Le cadre annoncé vendredi par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis est généralement bien accueilli par les acteurs de l’industrie des croisières et par ceux du voyage en général. La plupart soulignent toutefois qu’il ne s’agit que d’une première étape.

LIRE PLUS – Les CDC permettent une reprise des croisières sous plusieurs conditions

« Bien qu’il ne s’agisse pas d’une reprise immédiate des croisières, le remplacement par le CDC du "No-Sail Order" draconien par un cadre de reprise graduelle des opérations des navires de croisière est un développement bienvenu », commente l’American Society of Travel Advisors.

L’ASTA rappelle que ça fait près de six mois qu’elle demande aux CDC des conseils sur la façon dont les compagnies de croisières et les voyageurs peuvent gérer les risques pour la santé lors d’une croisière. Applaudissant un premier développement positif, l’Association souhaite maintenant que les choses s’accélèrent.

« L’ASTA exhorte le CDC à travailler aussi rapidement que possible avec les compagnies de croisières, les autorités de santé publique des États et des collectivités locales et d’autres intervenants du milieu des croisières pour appuyer la reprise sécuritaire des opérations de croisière à partir des ports américains. »

Les compagnies de croisières sont satisfaites, mais n’exultent pas

Plusieurs compagnies de croisières ont également réagi positivement… sans toutefois sauter de joie !

C’est que les exigences et conditions sanitaires que devront respecter les compagnies de croisières en vertu de l’ordonnance des CDC pour reprendre du service aux États-Unis sont nombreuses et strictes. Elles sont présentées dans un document de 40 pages.

« Bien que nous ayons très hâte d'accueillir nos invités de nouveau, il y a fort à faire d'ici là, et nous avons l'intention de prendre le temps nécessaire pour bien faire les choses. Il nous faut encore former notre personnel sur les nouvelles procédures et protocoles et opérer une série de croisières en mode test », a indiqué Royal Caribbean.

Tout en s’engageant à continuer de travailler avec les CDC sur un éventuel retour aux opérations de croisière, Carnival Cruise Line et Princess Cruises ont souligné vouloir étudier minutieusement la nouvelle ordonnance.

« Il y a un nombre important d’exigences qui doivent être évaluées dans le contexte de nos plans de reprise des opérations. Nous demandons à nos invités, à nos conseillers touristiques et à nos partenaires communautaires et à destination de faire preuve de patience pendant que nous terminons notre examen. Nous nous engageons à communiquer plus de détails le plus tôt possible. »

Pour sa part, la CLIA s’est engagée à collaborer avec les CDC en vue d’une reprise des croisières à partir des ports américains.

« L’industrie des croisières et les CDC ont une longue expérience de collaboration dans l’intérêt de la santé publique, et nous sommes impatients de continuer à miser sur cet héritage pour appuyer la reprise de la croisière à partir des ports américains », a déclaré la présidente de la CLIA, Kelly Craighead.

Indicateur