Au moins 3 compagnies de croisières entendent exiger le vaccin de rappel


Au moins 3 compagnies de croisières entendent exiger le vaccin de rappel
[Shutterstock/Lee Yiu Tung]
Pax Global Media

Au cours d’un point de presse la semaine dernière, on a demandé au premier ministre Justin Trudeau si la dose de rappel du vaccin COVID pourrait devenir une exigence pour prendre le train ou l’avion au Canada. Le PM s’est abstenu de répondre. Dans d’autres secteurs, toutefois, l’idée fait son chemin...

Ainsi, au moins trois compagnies de croisières ont annoncé qu’elles prévoyaient exiger le vaccin de rappel. On parle de petites entreprises de croisières, mais cela pourrait indiquer une tendance à venir…

LIRE PLUS – Les directives des CDC deviendront facultatives pour les compagnies de croisières 

Hapag-Lloyd Cruises

La compagnie de luxe allemande Hapag-Lloyd Cruises a donc publié une déclaration annonçant que tous ses clients devront recevoir la dose de rappel dans les cas où plus de trois mois se sont écoulés depuis la précédente vaccination.

La mesure a été introduite dans le but « d'accroître encore la sécurité des passagers et de l'équipage, sur la base de la recommandation de vaccination actuelle du STIKO [le Comité permanent de la vaccination], qui recommande une vaccination de rappel après trois mois ».

La nouvelle exigence s'applique aux départs à partir de la mi-février et sera en vigueur jusqu'à nouvel ordre. La preuve de la vaccination complète contre la COVID, incluant la dose de rappel, doit être présentée à l'embarquement. Mentionnons qu’à compter du 2 février, Hapag-Lloyd exigera que tous les passagers âgés de 12 ans et plus soient entièrement vaccinés (auparavant, l’exigence s’appliquait aux 18 ans et plus).

UnCruise Adventures et Grand Circle Cruise Line

UnCruise Adventures, une compagnie de croisières d'aventure sur petits bateaux, a également annoncé que le vaccin de rappel deviendra une exigence à partir du 5 février 2022.

« Nous exigeons une vaccination complète pour l'embarquement, incluant la dose de rappel pour tous ceux qui y sont admissibles, ainsi qu'un test moléculaire COVID négatif », indique une déclaration de la compagnie, publiée le 30 décembre.

La nouvelle règle s'appliquera aux invités admissibles, c'est-à-dire à ceux qui ont accès à la dose de rappel dans leur pays d'origine, précise la compagnie. 

Grand Circle Cruise Line, un spécialiste des croisières fluviales et des croisières en petits navires, a également ajouté l’exigence de la dose de rappel. La mesure entrera en vigueur le 1er avril, indique l’avis publié le 10 janvier sur son site Web. Les passagers devront avoir reçu la dose au moins 14 jours avant le départ.

Fortement recommandé par les CDC

Soulignons que les CDC ont fortement recommandé à toutes les personnes de plus de 16 ans d’obtenir la dose de rappel dès qu'elles y sont éligibles.

Royal Caribbean, qui possède des parts de Hapag-Lloyd, n'exige pas le vaccin de rappel pour ses passagers, mais « le recommande fortement », en en accord avec le CDC

En outre, « tous les membres de l'équipage de Royal Caribbean sont entièrement vaccinés et reçoivent une dose de rappel dès qu'ils y ont droit (six mois après leur dernière dose) », indique la compagnie.

Carnival Cruise Line encourage aussi fortement tous ses passagers admissibles à recevoir leur vaccin de rappel au moins sept jours avant l'embarquement.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !





Indicateur