Vendredi,  25 septembre 2020  12:04

COVID-19 : un sondage de l’ACTA confirme la nervosité des clients


COVID-19 : un sondage de l’ACTA confirme la nervosité des clients

L’ACTA a mené un sondage auprès de ses membres pour mieux savoir quel est l’impact du COVID-19 sur le marché. Sans grande surprise, les résultats confirment que les clients sont nerveux. Si leurs premières inquiétudes ont d’abord concerné les voyages en Asie, les croisières ont rapidement suivi… Et maintenant, les voyages en général !

LIRE PLUS : COVID 19 : les meilleures pratiques à adopter pour un agent, selon l’ACTA

Quelques résultats

  • 56 % des clients ont besoin qu’on les rassure qu’il demeure possible de voyager sans danger;
  • 27 % des clients souhaitent annuler leur voyage
  • 17 % souhaitent modifier leur voyage, en changeant les dates ou la destination.

Annuler ou modifier un voyage

Quand il s’agit d’annuler ou de modifier un voyage, les croisières maritimes et fluviales en Asie arrivent au premier rang. Les réservations de croisières dans les Caraïbes occupaient la deuxième place, suivies de près par les voyages en Europe.

Le nombre de clients souhaitant annuler ou modifier des voyages à destination des Caraïbes et du Mexique est également important. En revanche, les voyages à destination des États-Unis semblent moins affectés.

Effet sur les réservations

Pour ce qui concerne les réservations de croisières futures, le COVID-19 fait lourdement sentir ses effets.

Ainsi, plus de 85 % des répondants indiquent que les réservations de croisières (maritimes ou fluviales) en Asie sont au ralenti; 58 % font le même constat quant aux ventes de croisières en Europe; et 47 % observent aussi une baisse de la demande pour les futures croisières dans les Caraïbes.

Par contre, plus de 50 % des participants au sondage affirment n’avoir pas (encore) constaté de baisse des réservations pour les séjours terrestres que ce soit dans les Caraïbes, au Mexique, aux É.-U., en Amérique centrale, en Amérique du Sud ou en Europe.

Quelque 401 membres canadiens de l’ACTA ont participé au sondage du 19 au 25 février. L’Association précise que 57 % des répondants interrogés travaillent dans des agences ayant pignon sur rue; 21 % travaillent à domicile pour une agence hôte; 11 % vendent des voyages d’affaires; environ 7 % d’entre eux travaillent dans un centre d’appels et 5 % pour le compte de grossistes en voyages.

L’ACTA souligne qu’elle continuera de suivre de près la situation.

Indicateur