Tourisme mondial : +4 % en 2019, +4 % prévu en 2020


Tourisme mondial : +4 % en 2019, +4 % prévu en 2020

1,5 milliard

C’est le nombre d’arrivées de touristes internationaux à l’échelle mondiale enregistré en 2019. Il s’agissait une hausse de 4 % par rapport à 2018 et on prédit la même progression en 2020.

LIRE PLUS :  1,4 milliard de touristes internationaux en 2018 selon l'OMT

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) relève que 2019 a été la dixième année consécutive de croissance. Bravo ! Néanmoins, la croissance s’est tassée l’an dernier par rapport aux taux exceptionnels de 2017 et de 2018. Oups !

Pour expliquer ce tassement en 2019, l’OMT évoque notamment l’incertitude autour du Brexit, la faillite de Thomas Cook, les tensions géopolitiques et sociales et le ralentissement de l’économie mondiale.

Alors que les perspectives économiques mondiales viennent d’être revues à la baisse pour 2020, les grands rendez-vous sportifs tels que les Jeux olympiques de Tokyo et les manifestations culturelles comme l’Expo 2020 à Dubaï devraient avoir des répercussions positives pour le secteur.

Quoi qu’il en soit, « la croissance de notre secteur reste supérieure à celle de l’économie mondiale », s’est félicité le secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

« Faisons aussi en sorte de croître mieux »

L’OMT préconise néanmoins une gestion responsable de la croissance touristique pour exploiter au mieux les possibilités que le tourisme peut offrir aux populations, partout dans le monde.

« Nous n’avons que 10 ans devant nous pour réaliser le Programme 2030 et ses 17 objectifs de développement durable », a précisé Zurab Pololikashvili.

L’OMT aspire à ce que les retombées du tourisme soient réparties le plus largement possible et qu’il n’y ait pas de laissés-pour-compte.

« En 2020, l’OMT célèbre l’Année du tourisme et du développement rural : nous comptons sur notre secteur pour être un moteur de changement positif en milieu rural, créer des emplois et des débouchés, tirer la croissance économique et préserver la culture », conclut le secrétaire général de l’OMT.

Indicateur