Sondage : 1 Québécois sur 2 ne voyage pas à l'étranger à cause de la barrière de la langue


Sondage : 1 Québécois sur 2 ne voyage pas à l'étranger à cause de la barrière de la langue

Il n'a jamais été aussi simple de voyager.

Et pourtant, certains Québécois hésitent encore à le faire pour découvrir les mille et unes merveilles de ce monde. Pourquoi ? Par peur de parler une langue étrangère !

C'est ce que révèle l’application d'apprentissages des langues Babbel qui a interrogé 8 000 personnes de 8 pays (le Canada mais ausso la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, le Royaume-Uni et les États-Unis) pour évaluer leur niveau de confiance en soi lorsqu’elles parlent une langue étrangère.

Dans un nouveau sondage mondial d’Ipsos réalisé en novembre dernier appelé « « Langues et accents en 2020 : les conclusions du sondage Babbel », on apprend que :

  • 47 % des Québécois interrogés évitent de voyager à l’étranger, car ils ont peur de parler une langue étrangère.
  • 32 % des Québécois interrogés ne voyagent jamais dans un pays où l’on parle une langue étrangère.
  • 45 % des Québécois interrogés se sentent anxieux quand ils parlent une langue étrangère.
  • Seulement 11 % des personnes interrogées ne s’inquiètent pas de leur accent.
  • Alors que 28 % des francophones du Canada sont fiers de leur accent, le meilleur résultat comparativement à tous les autres pays, 29 % des Québécois interrogés ont déclaré qu’ils aimeraient se débarrasser de leur accent.

Le sondage a montré également que 69 % des Canadiens croient que le fait d’avoir un accent étranger témoigne du courage d’apprendre une autre langue. À noter que les accents étrangers que les Québécois préfèrent entendre sont l’espagnol (47 %) et l’italien (40 %) alors que l’accent britannique (68 %) est le préféré des Canadiens anglophones.

Indicateur