« Rouvrez les portes de notre pays », demandent les leaders de l’industrie à Trudeau


« Rouvrez les portes de notre pays », demandent les leaders de l’industrie à Trudeau

Lundi, PAX rapportait qu’une trentaine de leaders du tourisme-voyage avait écrit au premier ministre du Québec François Legault pour lui demander une aide urgente pour sauver la saison touristique d'été.

LIRE PLUS : Des leaders du tourisme-voyage écrivent à François Legault : « des mesures urgentes sont nécessaires ! »

Voilà que plus de 120 leaders et partenaires de l’industrie viennent à leur tour de prendre la plume pour demander au premier ministre du Canada, Justin Trudeau de « rouvrir les portes de notre pays ».

Plusieurs noms familiers de notre industrie figurent parmi les 120 signataires, dont Jean-Marc Eustache (Transat), Calin Ravinescu (Air Canada), Ed Sims (WestJet), Stephen Hunter (Sunwing), Frank De Marinis (TravelBrands), Carolyne Doyon (Club Med), Laurent Plourde (Groupe Voyages Québec), Claude St-Pierre (Tours Chanteclerc), Joane Tétreault (Skylink), Joel Ostrov (Direct Travel), Wendy Paradis (ACTA), Yves Lalumière (Tourisme Montréal) et Philippe Rainville (Aéroports de Montréal).

Le pire de la crise derrière nous ?

Dans leur lettre ouverte (adressée également aux premiers ministres provinciaux et territoriaux), les leaders coalisés au sein de La Table ronde canadienne du voyage et du tourisme rappellent avoir accepté de mettre en œuvre des décisions difficiles et fait des sacrifices pour faire face à la menace sans précédent de la COVID-19.

« Il semble bien que le pire de la crise soit maintenant derrière nous. Alors que les activités reprennent, nous apprenons à vivre avec le virus, plutôt que de se cacher de celui-ci ou les uns des autres. Alors que nous rouvrons les portes de nos maisons et de nos entreprises, nous devons rouvrir les portes de nos provinces, nos territoires – et de notre pays », écrivent-ils.

Selon la coalition, plusieurs restrictions actuellement en place ont une portée trop large ou encore ne sont pas nécessaires – notamment les restrictions sur les déplacements interprovinciaux. Cela dit, la coalition se préoccupe aussi des voyages internationaux.

Sus à la quarantaine obligatoire et à la fermeture des frontières !

« Nous avons également besoin d’une approche mieux ciblée en matière de voyages internationaux. La quarantaine obligatoire de 14 jours et la fermeture complète du pays à tous les visiteurs de l’étranger ne sont plus nécessaires et ne correspondent pas aux mesures prises par les autres pays. »

La coalition invite donc les autorités à revoir leur approche.

« Ce ne sont pas tous les pays et régions qui posent des risques et cela doit être pris en considération. Pour les visiteurs étrangers, il est temps de s’inspirer des approches mesurées et sécuritaires adoptées par d’autres pays – notamment l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Australie – qui ont amorcé la réouverture de leurs frontières aux pays sécuritaires.

La coalition rappelle que le secteur canadien du voyage, du tourisme et de l’hôtellerie emploie 1,8 million de personnes et contribue à la hauteur de 102 G$ à l’économie canadienne.

« Il est temps d’encourager les Canadiens et certains visiteurs étrangers à explorer notre pays cet été, de recommencer à réunir amis et familles, de permettre d’importants voyages d’affaires et de ramener nos employés au travail en toute sécurité. Il est temps que nos gouvernements autorisent les Canadiens à voyager librement », concluent les signataires de la lettre.

Indicateur