Québec recommande un isolement volontaire de 14 jours aux voyageurs et évoque une aide aux entreprises


Québec recommande un isolement volontaire de 14 jours aux voyageurs et évoque une aide aux entreprises
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

DERNIÈRE HEURE : Sur son fil Twitter, Radio-Canada Info indique qu'Ottawa demande aux Canadiens d'annuler ou reporter tout voyage non essentiel à l'étranger. De plus, tous les voyageurs qui reviennent de l'étranger doivent se placer en quarantaine volontaire. La quarantaine est obligatoire pour ceux qui reviennent d'Italie, de la région d'Hubei en Chine et d'Iran. Les navires de croisières de plus de 500 personnes ne pourront faire escale au Canada jusqu'au 1er juillet. Les vols en provenance d'outre-mer seront limités à certains aéroports. Tous les événements de plus de 250 personnes sont annulés. 

Au moment d’ajouter ces informations (vendredi 13 mars, 13 h), les sites du gouvernement du Canada n’ont pas encore été mis à jour, mais l’information a été confirmée en conférence de presse par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

LIRE PLUS : COVID-19 : Ottawa demande aux Canadiens d'annuler ou reporter tout voyage non essentiel à l'étranger


En raison de la pandémie de COVID-19, depuis hier (12 mars), recommande que toutes les personnes qui reviennent d'un pays étranger se placent en isolement pour 14 jours. 

L’isolement recommandé est une mesure volontaire. Il s’applique aussi à toute personne présentant des symptômes associés à la grippe ou au rhume.

LIRE PLUS : Tout ce qu'il faut savoir sur la COVID-19

En revanche, un isolement de 14 jours est obligatoire pour tous les employés de la fonction publique et pour tout le personnel de la santé, de l'éducation et des services de garde, privés et publics, qui reviennent de l'étranger.

Tout en précisant que pour le moment, la pandémie de la COVID-19 demeure sous contrôle au Québec, le premier ministre a expliqué que la contagion est devenu devenue inévitable et que toutes les mesures s’imposent pour la ralentir au maximum.

« Aujourd'hui, tout le Québec doit se mettre en mode d'urgence. Les prochaines semaines vont être critiques. Les Québécois doivent savoir qu'on en a pour des mois », a déclaré François Legault.

Lors du même point de presse, le premier ministre a aussi annoncé que les organisations doivent annuler tous les rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes ou qui ne sont pas nécessaires, et ce, au moins pour les 30 prochains jours. Il a aussi appelé les Québécois à suivre attentivement les consignes et les mesures d'hygiène recommandées par la santé publique du Québec pour contrer le virus – notamment de se laver les mains régulièrement avec du savon ainsi que de tousser et d'éternuer dans son coude.

Un site Internet a été créé, québec.ca/coronavirus, pour regrouper l'ensemble de l'information. Une ligne téléphonique, 1 877 644-4545, est également en place.

Une aide pour les entreprises affectées par la crise ?

Toujours lors de son point de presse, le premier ministre a demandé aux employeurs de comprendre la situation particulière dans laquelle la société se trouve et d'être compréhensifs envers leurs travailleurs qui doivent ou devront s'isoler.

François Legault a aussi assuré qu'au cours des prochains jours, le gouvernement du Québec annoncera des mesures pour venir en aide aux employés et soutenir les entreprises qui auront des problèmes de liquidités à la suite des répercussions du coronavirus.

Pour l’instant, on ignore toutefois la nature de cette aide, tout comme on ignore si et de quelle façon les entreprises pourront en profiter. Sachant que la crise frappe de plein fouet la plupart des acteurs de l’industrie, on ne peut que souhaiter qu'elles puissent profiter de l’aide gouvernementale envisagée. C'est à suivre.

Indicateur