Mercredi,  21 octobre 2020  17:37

Quand Protégez-vous parle d’assurance voyage... et de rétrofacturation !


Quand Protégez-vous parle d’assurance voyage... et de rétrofacturation !

Ces derniers jours, le magazine Protégez-vous a publié deux articles susceptibles d’intéresser ses lecteurs voyageurs. L’un parlait de la difficulté actuelle de contracter une assurance couvrant l’annulation de voyage ou les frais médicaux liés à la COVID-19. « Mais il y a de l’espoir ! », notait le magazine.

Comme l’on sait, actuellement, à part quelques exceptions, aucun assureur n’offre de couverture pour des problèmes découlant de la COVID-19 étant donné la recommandation gouvernementale d’éviter tout voyage non essentiel à l’étranger et tout voyage en croisière.

LIRE PLUS : L’assurance voyage à l’heure de la COVID-19

« Nous verrons apparaître différents produits d’assurance… »

Selon le magazine consacré au monde de la consommation, les assureurs soupèsent actuellement leurs options, en tenant compte que les frais découlant de la maladie peuvent être considérables. On évoque différents scénarios possibles en fonction de l’évaluation du risque à assumer établie par chaque assureur.

« Une fois que l’avis du gouvernement sera levé, certains assureurs offriront une protection pour la COVID-19, d’autres non, car ils considéreront que cette maladie constitue une situation connue, et non plus une urgence médicale imprévue », explique Will McAleer, DG de l’Association canadienne de l’assurance voyage (THiA), cité par le magazine.

Certains assureurs pourraient décider d’inclure une protection COVID dans leur police d’assurance voyage régulière; d’autres pourraient l’offrir via une prime additionnelle… Certains pourraient créer des polices tenant compte de différents éléments – comme l’âge et/ou des conditions médicales préexistantes et/ou le fait d’avoir été testé pour la COVID et/ou le fait d’avoir eu la maladie puis s’être rétabli… D'autres encore pourraient tenir compte de la destination envisagée.

« Nous verrons donc apparaître différents produits d’assurance, et c’est la demande des Canadiens pour ce type de protections qui dictera la façon dont le marché de l’assurance voyage s’adaptera », prédit le DG de la THiA, toujours cité par le magazine.

LIRE PLUS : Les assureurs font des recommandations aux voyageurs canadiens

Rétrofacturation

Le deuxième article se veut en quelque sorte un mode d’emploi concernant la rétrofacturation pour un vol annulé – un sujet d’actualité très sensible dans l’industrie, comme l’on sait.

« Si votre vol a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19, vous pouvez demander un remboursement à l’émetteur de votre carte de crédit », affirme tout de go Protégez-vous. Une affirmation qui risque de faire plus d’un pro grincer des dents...

Le magazine donne la parole à la conseillère juridique d’Option consommateurs, Me Élise Thériault (souvent intervenue dans le débat sur les crédits voyage). L’avocate recommande notamment aux consommateurs de faire leurs demandes de rétrofacturation par écrit auprès de l’émetteur de la carte crédit, plutôt que par téléphone.

LIRE PLUS - Chargebacks : quelques conseils d’un spécialiste

Rappelons que la pratique de la rétrofacturation est une importance source de préoccupation dans l’industrie. Les voyagistes dénoncent le fait que les processeurs de carte de crédit qui acceptent de rembourser ainsi les consommateurs le font à leur détriment. Ils réclament la légitimation des crédits voyage pour contrer cette pratique qui gruge directement leur trésorerie.

Des agences ont aussi à se dépêtrer face aux chargebacks. Des voyagistes comme Sunwing, Transat, Vacances Air Canada et Caribe Sol ont toutefois annoncé qu’ils pourraient contester ces rétrofacturations au nom des agences concernées.

Indicateur