Procédure de réclamation au FICAV : une aubaine pour les pirates ?


Procédure de réclamation au FICAV : une aubaine pour les pirates ?
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Un article du magazine Protégez-vous rapporte que la procédure demandée jusqu'à tout récemment par l’OPC pour les réclamations au FICAV a pu exposer les demandeurs au vol de données personnelles par des pirates informatiques.

LIRE PLUS : S’adresser directement à l’assureur ou au FICAV en cas de perte ? GVQ s’explique

Du 13 mars au 17 avril, l’Office demandait en effet que les formulaires de réclamation au FICAV soient envoyés par courriel à PricewaterhouseCoopers (PwC) – qui a été désigné comme gestionnaire des réclamations en lien avec la COVID-19. Habituellement, ces demandes doivent être envoyées par la poste à l’OPC.

C’est l’envoi par courriel de ce formulaire comportant plusieurs informations personnelles qui pose problème, explique un spécialiste en sécurité de l’information, dans l’article signé par Mathilde Roy.

« Il y a un risque que le document soit récupéré de façon accidentelle ou malveillante. N'importe quel spécialiste en sécurité vous le dira : envoyer des informations personnelles par courriel lorsqu’elles ne sont pas chiffrées n’est pas la meilleure méthode », expose Clément Gagnon, de la firme Tactika.

Néanmoins, « le risque n’est pas majeur », convient le spécialiste, selon qui la mise en place d’un portail web sécurisé pourrait éliminer tout risque.

LIRE PLUS : Crédits vs remboursements : quand les médias grand public s’en mêlent…

Après avoir été informé du risque par Protégez-vous, l’OPC a modifié sa procédure, demandant que les formulaires de réclamation du FICAV soient transmis à PwC par la poste plutôt que par courriel.

« L’Office et PwC examinent actuellement les scénarios pour la mise en place d’un mode de transmission électronique des demandes qui serait à la fois sûr et efficace », a déclaré le porte-parole de l’OPC, Charles Tanguay, également cité par Protégez-Vous.

Indicateur