Près de 30 000 demandes COVID faites au FICAV


Près de 30 000 demandes COVID faites au FICAV

En date du 28 juin, les consommateurs avaient présenté au FICAV près de 30 000 demandes liées à la COVID-19

« Et ce nombre continue d’augmenter », souligne l’OPC.

En fait, le nombre de réclamations COVID faites au FICAV augmente même assez rapidement. Au 31 mars, seulement 2 276 demandes avaient été présentées au FICAV. À la fin du mois de mai, on parlait déjà de 18 000 demandes. Et voilà qu’on approche maintenant les 30 000 !

LIRE PLUS : L’OPC fournit des éclaircissements à propos du FICAV

Cette information figure dans la dernière version de la foire aux questions (FAQ) de l'OPC sur les voyages et la COVID. Outre cela, la FAQ mise à jour le 3 juillet n’est pas très différente de la précédente.

Par exemple, si vous espériez que l’OPC y exprime enfin sa position tant attendue dans l’interminable débat sur les crédits voyage offerts par les voyagistes… vous serez déçus !

L’OPC espère-t-il encore «faire le point prochainement»?

Au sujet des crédits voyage, on remarque plutôt un changement de formulation qui ne laisse pas entrevoir une réponse rapide...

Dans une version précédente de sa FAQ, rappelons-le, l’OPC disait ceci à propos des crédits voyage :

« Des discussions sont en cours avec différents interlocuteurs sur toute la question des crédits voyage. L’Office espère faire le point prochainement. »

Or, la dernière version se lit plutôt ainsi :

« Des discussions, entre le gouvernement du Québec et des représentants de l’industrie du voyage, ont lieu pour tenter de faciliter les démarches d’indemnisation des clients des agents de voyages. L’Office rendra publique toute décision découlant de ces discussions. »

Il est tentant d'en conclure que l’Office n’espère plus « faire le point prochainement »…

Par ailleurs, l’OPC réitère dans sa FAQ que le FICAV ne suffira peut-être pas à rembourser tous les demandeurs admissibles.

« L’Office et le gouvernement du Québec suivent l’évolution de cette situation jamais vue afin d’établir si les sommes seront suffisantes pour indemniser tous les demandeurs admissibles. Différentes options sont en cours d’analyse. »

L’OPC rappelle que c’est le Règlement sur les agents de voyages qui prévoit le montant maximal d’indemnisation pour un même événement et que ce plafond est fixé à 60 % de la valeur totale du fonds à la fin de l’exercice financier précédent. Au 31 mars 2019, la valeur totale du fonds se situait à environ 142 M$.

Pour consulter la FAQ de l'OPC sur les voyages et la COVID, cliquer ici.

Indicateur