Plus de 53 780 personnes guéries du COVID-19


Plus de 53 780 personnes guéries du COVID-19
Le nombre de patients qui ont surmonté COVID-19 est l'une des nombreuses statistiques à retrouver sur le tableau de bord numérique hébergé par l'Université Johns Hopkins.
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Plus de 53 780 personnes (et plus encore) sont rétablies de l'infection du COVID-19, depuis sa première apparition à Wuhan, en Chine, en décembre dernier.

C'est l'une des nombreuses statistiques qui peuvent être suivies sur un tableau de bord interactif hébergé par le Center for Systems Science and Engineering (CSSE) de l'Université Johns Hopkins à Baltimore, dans le Maryland.

Le tableau, qui a été rendu public le 22 janvier, illustre l'emplacement et le nombre de cas confirmés de COVID-19, de décès et de guérisons pour tous les pays touchés, et permet de suivre en temps réel chaque nouveau cas signalé.

« Il a été développé pour fournir aux chercheurs, aux autorités de santé publique et au grand public un outil facile et utile pour suivre l'épidémie au fur et à mesure qu'elle se déroule », indique le site internet de l'université.

Le tableau de bord met en évidence tous les cas signalés de COVID-19 au niveau de la province en Chine continentale qui, au moment d'écrire ces lignes, a signalé 80 422 cas de virus, le plus élevé dans le monde.

Un tableau de bord numérique créé par le Center for Systems Science and Engineering (CSSE) de l'Université Johns Hopkins suit COVID-19.

La Corée du Sud se classe au deuxième rang avec 6 088 cas, l'Italie au troisième rang avec 3 858 cas.

Le total des cas confirmés dans le monde est de 97 841 ce jeudi après-midi, selon le tableau de bord.

Toutes les 15 minutes, « le nombre cumulé de cas est mis à jour à partir de DXY pour toutes les provinces de Chine et les pays et régions concernés ».

Pour les rapports de cas aux États-Unis, en Australie et au Canada, l'université dit qu'elle s'appuie sur les données des CDC américains, du gouvernement du Canada, du ministère de la Santé du gouvernement australien et de diverses autres autorités sanitaires des États-Unis ou d'autres pays territoires.

« Nous sommes tous ensemble... »

Les 53 786 patients dans le monde qui se sont remis du COVID-19 dépassent largement le nombre de décès dans le monde (3 347).

Le COVID-19 continue de se propager dans le monde entier, de nouveaux cas de virus étant signalés quotidiennement.

Il y a actuellement 37 cas confirmés de COVID-19 au Canada. Les derniers cas sont une femme dans la cinquantaine qui est revenue d'Italie à Kitchener, en Ontario, et un homme qui est revenu d'Iran à Toronto.

De nombreux voyaistes au Canada ont commencé à offrir des options de flexibilités pour aider les agents de voyages face à un marché de plus en plus nerveux.

LIRE PLUS - COVID-19 : les voyagistes et transporteurs aériens offrent des options de voyage flexibles

Cette semaine, l'Association des agences de voyages du Canada (ACTA) a applaudi les fournisseurs qui se sont mobilisés pendant ce qui est, sans aucun doute, une période difficile pour les entreprises.

« Nous sommes tous dans la même situation, et il est beau de voir tous les acteurs de l’industrie se serrer les coudes pour lutter contre cette crise », a déclaré mercredi Wendy Paradis, présidente de l'ACTA.

Wendy Paradis, présidente of ACTA (photo d'archive de PAX).

LIRE PLUS - COVID-19 : l'ACTA applaudit la flexibilité des fournisseurs pour aider les agents de voyages et les clients

Entre-temps, le gouvernement du Canada a conseillé aux voyageurs de vérifier leur destination avant de partir en voyage et de se renseigner sur les risques potentiels.

« Les voyageurs devraient s’attendre à des mesures de contrôle sanitaire accrues aux points d’entrée pour les destinations internationales, y compris les aéroports », indique le site internet du gouvernement. « Les autorités locales peuvent imposer des mesures de contrôle soudainement, y compris des restrictions de mouvement telles que des quarantaines. »

Partout, les aéroports mettent également en œuvre des mesures préventives. L'Association du transport aérien international (IATA) a publié un document (en anglais) répertoriant tous les pays où des restrictions sont en place.

Il n'y a pas de vaccin ni de traitement pour prévenir les coronavirus et la plupart des personnes infectées se remettront de leur propre chef, selon le gouvernement canadien.

Le gouvernement énumère également ses recommandations pour réduire le risque de contracter le COVID-19 en voyage. Cela comprend :

  • Le lavage adéquat des mains (savon et eau pendant au moins 20 secondes)
  • Utiliser un désinfectant pour les mains à base d'alcool si le savon n'est pas disponible
  • Éviter les aliments crus et la viande insuffisamment cuite
  • Éviter les zones à haut risque telles que les fermes, les marchés d'animaux vivants et les zones où les animaux peuvent être abattus.
  • Éviter les contacts raprochés avec des personnes qui peuvent être malades.
  • Éviter le contact avec les animaux (vivants ou morts), y compris les porcs, les poulets, les canards et les oiseaux sauvages, et les objets contaminés par leurs fluides corporels.

Le gouvernement du Canada maintient que le risque pour la santé publique associé au COVID-19 est faible pour le Canada et pour les voyageurs canadiens, ajoutant que le niveau de risque variera selon la destination.

Indicateur