Où les Canadiens voudront-ils voyager (ou pas) après la pandémie ?


Où les Canadiens voudront-ils voyager (ou pas) après la pandémie ?
Photo : Joshua Woroniecki / Unsplash

Voilà une bonne nouvelle : un récent sondage mené par l’Association canadienne de l’assurance voyage (THiA) révèle que 80 % des Canadiens espèrent voyager en 2021.

Moins bonne nouvelle, par contre : une forte majorité des répondants (59 %) ont déclaré qu’ils ne prévoyaient voyager qu’à l’intérieur du pays, l’an prochain...

C’est, bien sûr, en raison des inquiétudes liées à la propagation de la COVID-19 que les Canadiens préféreront éviter de se rendre dans d’autres pays.

Surtout pas aux É.-U. !

En ce qui concerne ces réticences à voyager, le pays situé juste au sud du Canada ne bénéficie pas d’un traitement de faveur.

Bien au contraire : 79 % des Canadiens (et 90 % des baby-boomers) ont déclaré qu’ils ne se rendraient pas aux États-Unis cet hiver, et ce, même dans le cas où leur police d’assurance voyage couvre les dépenses liées à la COVID-19 !

« Les États-Unis sont la destination de voyage la plus populaire au Canada depuis des décennies en raison de leur proximité et de leurs itinéraires de vol. Il s’agit d’un changement radical dans la perception des voyageurs », s’étonne Will McAleer, directeur exécutif et porte-parole de la THiA.

Et après la pandémie ?

En fait, les résultats de l’enquête suggèrent que l’impact du virus aux États-Unis aura une incidence à long terme sur le tourisme venant du Canada.

En effet, lorsqu’on leur a demandé où ils prévoyaient se rendre en premier lors de l’apaisement de la pandémie, les Canadiens ont cité le Canada (37 %), l’Europe (22 %), les Caraïbes (16 %) et l’Asie (10 %) comme leurs destinations principales.

« Il est surprenant de voir que les Canadiens envisagent de parcourir la moitié du globe plutôt que de franchir la frontière américaine », observe Will McAleer.

Reste à voir si les faits confirmeront les intentions exprimées par les participants à l’enquête…

« Nous sommes curieux de voir quelles seront les tendances en matière de voyages une fois que les avis de voyage du gouvernement seront levés et que le tourisme de loisirs reprendra », indique le porte-parole de la THiA.

L’assurance gagne en importance

Entre-temps, une chose est sûre, selon la THiA : les voyageurs voudront savoir de quel type d’assurance voyage ils disposent avant de quitter le Canada.

Le sondage révèle que 52 % des personnes interrogées ont déclaré ne pas savoir si leur couverture d’assurance voyage est toujours valide lorsqu’elles se rendent dans un pays faisant l’objet d’un avis de voyage.

« Beaucoup de Canadiens ne se rendent pas compte qu’il existe encore des options pour ceux qui choisissent de voyager pendant que l’avis de voyage du gouvernement est encore en vigueur », avance la THiA à ce propos.

Selon l’Association, il est plus important que jamais de veiller à ce que les voyageurs comprennent la couverture de leur assurance maladie de voyage et disposent de la couverture nécessaire lors de leurs déplacements.

L’enquête 2020 Smart Traveller de la THiA a été menée en octobre 2020 par Ipsos auprès de 1 000 personnes âgées de 18 ans à 60 ans et plus dans tout le Canada.

LIRE PLUS – 9 prédictions sur les voyages en 2021  




Les 4 règles d’or de la THiA d’or en matière d’assurance voyage

1. Connaissez votre police d’assurance : Les compagnies d’assurance ont du personnel disponible pour répondre à toutes les questions relatives aux polices d’assurance. N’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre fournisseur d’assurance sur les possibilités d’extension de couverture pour la COVID-19, ou pour vous renseigner à propos des récentes mises à jour ou de toute modification de la police d’assurance.

2. Soyez au fait de votre état de santé et consultez un professionnel de la santé si vous avez des questions.

3. Connaissez votre itinéraire de voyage par coeur : combien de temps allez-vous vous absenter? Allez-vous voyager plusieurs fois au cours de l’année? Avez-vous l’intention de faire de la plongée sous-marine? Trouvez une police d’assurance qui soit spécifiquement adaptée à votre itinéraire de voyage.

4. Connaissez vos droits : la déclaration des droits et responsabilités contribuera à donner à tous les voyageurs canadiens une confiance supplémentaire dans l’achat d’une assurance voyage en leur faisant savoir que leur compagnie soutient leurs droits en tant que consommateurs et leur fait prendre conscience de leurs responsabilités.

Indicateur