Vendredi,  25 septembre 2020  12:58

Ottawa impose de nouvelles mesures concernant le transport intérieur


Ottawa impose de nouvelles mesures concernant le transport intérieur

Samedi (28 mars), le gouvernement du Canada a mis en place de nouvelles mesures concernant le transport intérieur en vue d’appuyer les efforts déployés à l’échelle provinciale, territoriale et locale pour atténuer le risque de propagation de la COVID-19 que comporte le fait de voyager au Canada.

Ces nouvelles mesures comprennent :

Transport aérien

  • L’exigence, pour les transporteurs aériens, de procéder à une vérification de l’état de santé des voyageurs avant que ceux-ci embarquent sur un vol intérieur ou au départ du Canada, conformément aux lignes directrices de l’Agence de la santé publique du Canada. Il s’agirait notamment pour l’exploitant de poser des questions sur la santé, de rechercher des signes visibles de maladie avant l’embarquement et de recommander au voyageur de suivre les conseils des autorités sanitaires locales.
  • L’exigence, pour les transporteurs aériens, de refuser l’embarquement à un voyageur qui présente des symptômes de la COVID-19. Le refus restera en vigueur pour une période de 14 jours ou jusqu’à la présentation d’un certificat médical confirmant que les symptômes que le voyageur manifeste ne sont pas liés à la COVID-19. Ces mesures s’appliquent aux aéronefs d’une capacité de 10 sièges ou plus.
  • L’exigence, pour les transporteurs aériens, d’informer les voyageurs des mesures provinciales ou territoriales qui pourraient s’appliquer à eux à leur destination finale.
  • Ces mesures entreront en vigueur le 30 mars 2020, à midi, HAE.

Transport ferroviaire

  • L’exigence, pour les compagnies de chemin de fer assurant un service passagers interurbain, de procéder à une vérification de l’état de santé des passagers pour déceler les symptômes de la COVID-19 avant que les passagers ne montent à bord d’un train, conformément aux lignes directrices de l’Agence de la santé publique du Canada. Il s’agirait notamment pour les représentants de la compagnie de poser des questions simples sur la santé, de rechercher des signes visibles de maladie avant l’embarquement et de recommander au passager de suivre les conseils des autorités sanitaires locales.
  • L’exigence, pour les compagnies de chemin de fer assurant un service passagers interurbain, de refuser l’embarquement à un passager qui présente des symptômes de la COVID-19. Le refus restera en vigueur pour une période de 14 jours ou jusqu’à la présentation d’un certificat médical confirmant que les symptômes que le voyageur manifeste ne sont pas liés à la COVID-19.
  • Ces mesures ne s’appliquent pas aux trains de banlieue.
  • Ces mesures entreront en vigueur le 30 mars 2020, à midi, HAE.
Indicateur