Vendredi,  22 janvier 2021  8:06

Les agents prédisent leur chiffre d’affaires pour les trimestres à venir


Les agents prédisent leur chiffre d’affaires pour les trimestres à venir

Les agents de voyages prévoient que leur chiffre d’affaires au premier trimestre 2021 correspondra à 11 % de ce qu’il était un an plus tôt.

Ils prédisent que le chiffre d’affaires s’améliorera ensuite progressivement, de trimestre en trimestre, jusqu’à atteindre 65 % au second trimestre de 2022.

C’est ce que démontrent les résultats d’un récent sondage de l’AAVQ. Une centaine d’agents de voyages y ont participé, soit 12 % des agents, estime l’Association.

Des résultats solides

« Ce qui est intéressant, c’est que si on enlève les écart-type, les chiffres ne changent presque pas. Ce sont donc des résultats qui se tiennent et qui sont révélateurs », commente Moscou Côté, président de l’AAVQ.

Grosso modo, les résultats correspondent aussi aux projections qu’avaient faites les dirigeants de l’AAVQ avant le sondage.

« Personnellement, mes projections étaient peut-être un peu plus élevées au 4e, 5e et 6e trimestre, mais je les ai faites en me disant qu’il n’y aurait plus de quarantaine à ce moment. Tout le monde n’a pas nécessairement fait pas fait le même calcul » avance M. Côté.

Les résultats

Pour les 6 prochains trimestres, de janvier 2021 à juin 2022, quelle est votre prévision de retour à la normale de votre chiffre d’affaires (en %) ?

En moyenne, les répondants pensent être revenus à :

  • 11% de leur chiffre d’affaires avant COVID, au premier trimestre 2021
  • 18% de leur chiffre d’affaires avant COVID, au second trimestre 2021
  • 26% de leur chiffre d’affaires avant COVID, au troisième trimestre 2021
  • 44% de leur chiffre d’affaires avant COVID, au quatrième trimestre 2021
  • 58% de leur chiffre d’affaires avant COVID, au premier trimestre 2022
  • 65% de leur chiffre d’affaires avant COVID, au second trimestre 2022

LIRE PLUS – Comment profiter du PACTE volet Tourisme ? L’AAVQ vous guide ! 

Vers le PACTE – Tourisme

L’AAVQ a effectué ce sondage, rappelons-le, afin d’aider ses membres à accomplir les démarches leur permettant de bénéficier du programme PACTE – Tourisme, auquel le gouvernement du Québec leur a récemment accordé accès.

(Formulaire PACTE – Tourisme)

Pour évaluer la candidature des agences à ce programme de prêt (en partie pardonnables), le gouvernement demandera aux agences, entre autres éléments, une projection de leurs flux de trésorerie (cash flow) pour les 18 mois à venir.

Au besoin, les agences pourront donc se référer aux projections moyennes, établies par le sondage de l’AAVQ, pour compléter leur demande.

Moscou Côté et Benoit Deshaies. (Captures d'écran)


Toujours pour aider les agents à profiter du programme PACTE – Tourisme, l’AAVQ a aussi tenu une nouvelle séance d’information en ligne, hier. L’Association y avait invité un représentant d’Investissement Québec (gestionnaire du programme).

« Sa participation a été très appréciée », indique Moscou Côté, en remerciant le représentant en question, Benoit Deshaies (ex-Transat et ex-Tours Mont-Royal).

Au cours de sa séance (qu’on peut revoir sur la page Facebook du Groupe des professionnels du voyage), l’AAVQ a présenté son modèle de projection de budget de caisse.

L’AAVQ a déjà partagé ledit document avec les principaux réseaux. Les agents souhaitant en obtenir directement une copie (en fichier Excel) peuvent en faire la demande en écrivant à info@aavq.ca.

Autres résultats du sondage

Notons que le sondage de l’AAVQ comportait abordait aussi d’autres sujets, comme la fusion avec une autre agence envisagée (ou pas) par les agents.

Il appert que 84,5 % des répondants n’envisagent pas cette option; 13,3 % la considèrent actuellement; et 2,2 % l’ont déjà fait.

L’AAVQ avait aussi abordé la question des succursales dans son sondage. Elle n’en a cependant pas divulgué ces résultats, ayant constaté que les réponses n’étaient pas probantes.

« Ce qu’on a remarqué, toutefois, c’est que la majorité des gens qui exploitaient plusieurs succursales en ont fermé la moitié », révèle Moscou Côté.

Indicateur