Samedi,  28 novembre 2020  23:42

Les agences réceptives et forfaitistes sont désormais éligibles au programme PACTE


Les agences réceptives et forfaitistes sont désormais éligibles au programme PACTE
Caroline Proulx, ministre du Tourisme, et Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation.

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, vient d’annoncer que des modifications importantes ont été apportées au « Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises » (PACTE) - volet Tourisme.

Avec les changements apportés, environ 500 entreprises supplémentaires de l'industrie – parmi lesquelles les agences réceptives et forfaitistes – pourront obtenir une aide remboursable, avec possibilité de pardon. Auparavant, seuls les hôtels et les attraits touristiques étaient admissibles au PACTE - volet Tourisme.

« En élargissant les critères d'admissibilité du PACTE - volet Tourisme et en augmentant la portion pardonnable des prêts, votre gouvernement continue de poser des gestes qui tiennent compte des besoins évolutifs de l'ensemble de l'industrie touristique », déclare Caroline Proulx.

Outre les agences réceptives et forfaitistes, les autres entreprises nouvellement admissibles au PACTE - volet Tourisme sont principalement les auberges de jeunesse, les centres de vacances, les centres de congrès et d'exposition et les transporteurs pour les tours de ville.

LIRE PLUS – Aide aux agences : l’AAVQ persévère et demande 2,2 millions $ ! 

Autres changements et possibles mesures additionnelles

Autre changement apporté au programme PACTE : la portion pardonnable du prêt passera de 25 % à 40 % du montant accordé (jusqu'à un maximum de 100 000 $).

En outre, la période de remboursement initiale, qui était de 5 ans suivant un moratoire sur le capital et de deux ans sur les intérêts, a été prolongée de trois ans, pour passer à 8 ans.

Ces modifications pourront être appliquées aux prêts consentis en vertu du PACTE- volet Tourisme depuis leur mise en place, à l'été 2020.

« Les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur le secteur du tourisme sont majeures. Grâce aux modifications apportées au PACTE - volet Tourisme, des centaines d'entreprises, majoritairement des PME, pourront compter sur un appui financier supplémentaire pour passer à travers cette crise », se félicite Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation.

LIRE PLUS – Refus d’une aide sectorielle aux agences : c’est l’heure que tout le monde mette l’épaule à la roue !

Et les agences expéditives ?

Et les agences expéditives ? Peuvent-elles espérer, elles aussi, « un appui financier supplémentaire pour passer à travers cette crise » ?

Chose sûre : elles ne sont pas incluses dans l’annonce du jour. Mais tout n'est peut-être pas perdu, puisque le ministre Fitzgibbon déclare ceci :

« Nous continuons d'évaluer des mesures additionnelles pour soutenir d'autres partenaires de l'industrie touristique. »

Souhaitons donc que les agences expéditives fassent partie de ces « autres partenaires »…

LIRE PLUS – « Vous nous regardez mourir... » Une propriétaire d’agences écrit au ministre Fitzgibbon, qui lui répond !

Un Plan de près de 753 M$

Rappelons que le volet d'urgence destiné au secteur touristique, dans le cadre du PACTE, est une mesure du Plan de relance touristique, dévoilé le 11 juin dernier. Ce Plan de près de 753 M$ vise à aider le secteur à traverser la crise actuelle et à soutenir la relance de ses activités.

 Les entreprises désirant en savoir plus peuvent communiquer avec Investissement Québec au 1 844 474-6367.

« Les enjeux sont grands, c'est vrai, mais le tourisme demeure un secteur économique majeur du Québec et nous travaillons sans relâche pour soutenir les différents acteurs du milieu. Chaque geste que nous posons contribuera à maintenir notre industrie forte et notre destination attrayante pour les voyageurs », conclut Caroline Proulx.


Indicateur