Le talent caché, mais utile, du passeport canadien


Le talent caché, mais utile, du passeport canadien
Crédit photo : Imgur / chachichachichicken
Christine Hogg

Christine Hogg est éditrice adjointe au contenu numérique. Avant son arrivée chez PAX, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en journalisme à l'Université de Toronto. Après avoir obtenu son diplôme, elle a écrit pour plusieurs publications de voyage tout en parcourant le monde: la plus longue dura trois semaines en Europe et la plus courte seulement 16 heures en Islande.

À première vue, un passeport canadien ressemble à n'importe quel autre passeport au format de poche et rempli de 36 pages pour que vous puissiez faire estampiller des timbres des pays que vous visitez.

Mais, invisible à l'œil nu, se trouve tout une facette cachée de votre passeport que vous n'avez probablement jamais vu auparavant, à moins que vous ne possédiez une lumière noire.

Selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et conformément à l’annexe 9 de la Convention de Chicago sur l’aviation civile internationale, le Canada met régulièrement à jour les fonctions de sécurité dans les nouvelles versions de ses documents de voyage afin de prévenir les abus et de faciliter la détection des cas où de tels documents auraient été modifiés, reproduits ou délivrés illégalement.

Une de ces tactiques de sécurité est de passer le passeport sous une lampe UV. Résultat, les photos que vous voyez à la lumière du jour sont complètement différentes de ce qui se trouve dessous!

Un but utile

Il s'avère que les photos fluorescentes ne sont pas seulement amusantes à regarder. Conçues en 2013 pour les options de passeport de cinq ans et de dix ans, cela a surtout un objectif pratique à la frontière.

« Les fonctions de sécurité fluorescentes reposent sur des encres spécialisées qui émettent une lumière colorée lorsqu'elles sont stimulées par une lampe à rayons ultraviolets. Ces encres fluorescentes ne sont que l’un des nombreux dispositifs de sécurité destinés à rendre le passeport canadien plus difficile à contrefaire », a déclaré à PAX, Beatrice Fenelon, porte-parole d'IRCC.

Comme ce fut le cas quand le Canada a échangé le papier de la monnaie pour du plastique, les chiffres de la contrefaçon de passeports ont considérablement diminué depuis que cette fonction a été intégrée dans le passeport canadien.

On ne sait pas encore à quoi ressembleront les nouveaux passeports, mais selon Beatrice Fénelon, « la publication des nouveaux modèles de passeports doit également être synchronisée avec nos processus d'approvisionnement concurrentiels pour les documents de passeport,  pour l'équipement et les services connexes ».

Indicateur