Le masque obligatoire pour les voyageurs qui entrent au Canada


Le masque obligatoire pour les voyageurs qui entrent au Canada
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Dorénavant, tous les voyageurs qui arrivent au Canada devront porter un masque non médical ou un couvre-visage pour se rendre à leur destination finale où ils s'isoleront ou se mettront en quarantaine. Un masque sera remis à ceux qui n'en ont pas.

LIRE PLUS : Tout ce qu'il faut savoir sur la COVID-19

Cette mesure obligatoire s’ajoute à d’autres prises par le Canada pour protéger la santé des Canadiens dans le contexte actuel de pandémie de COVID-19. Le décret d'urgence actualisé du gouvernement du Canada impose de nouvelles mesures à la quarantaine des personnes entrant au Canada par voie aérienne, terrestre ou maritime, et ce, que ces personnes présentent ou non des symptômes.

Désormais, les voyageurs en quarantaine pendant 14 jours ne doivent pas s'isoler dans un lieu où ils seraient en contact avec des personnes vulnérables (âgées de 65 ans et plus ou ayant une condition médicale préexistante).

Les voyageurs doivent prévoir leur lieu d'isolement ou de quarantaine avant d'arriver au Canada. À leur arrivée, ils doivent confirmer qu'ils disposent de ce lieu approprié, où ils auront accès aux produits de première nécessité, comme la nourriture et les médicaments.

Les voyageurs qui ne disposent pas de lieu approprié doivent se rendre à un endroit désigné par l'administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Lourdes pénalités aux contrevenants

Le gouvernement prévient qu’il effectuera des vérifications ponctuelles pour vérifier si les voyageurs se conforment au décret. Les peines maximales sont des amendes pouvant atteindre 750 000 $ ou un emprisonnement de six ans, ou les deux.

La personne qui risque de causer la mort imminente ou des lésions corporelles graves à une autre personne en contrevenant volontairement ou par insouciance à la Loi sur la mise en quarantaine ou aux règlements pourrait même être passible d'une amende maximale de 1 000 000 $ ou d'un emprisonnement maximal de trois ans, ou de ces deux peines.

Indicateur