L'accord avec Google va-t-il résoudre le problème d'Internet à Cuba ?


L'accord avec Google va-t-il résoudre le problème d'Internet à Cuba ?
Christine Hogg

Christine Hogg est éditrice adjointe au contenu numérique. Avant son arrivée chez PAX, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en journalisme à l'Université de Toronto. Après avoir obtenu son diplôme, elle a écrit pour plusieurs publications de voyage tout en parcourant le monde: la plus longue dura trois semaines en Europe et la plus courte seulement 16 heures en Islande.

Les voyageurs qui se rendent régulièrement à Cuba savent que rester connecté n'est pas toujours facile.

Non seulement la connexion Wi-Fi est inexistante, mais si vous souhaitez un peu de temps d’itinérance à Internet, vous devez payer et utiliser les cartes d’accès Internet Nauta, qui vous accordent seulement une heure d’accès avant de payer.

LIRE PLUS : Cuba déploie un Wi-Fi nationalisé

À la fin du mois de juin 2018, lors de la FIT Cuba, le ministre du Tourisme, Manuel Marrero Cruz, a annoncé un plan national de couverture Wi-Fi qui devrait être déployé dans 287 hôtels d'ici la fin de 2018, et une couverture complète sur l'île d'ici la fin de 2019.

L'accès Internet va-t-il s'améliorer ?

Selon le Miami Herald, jeudi 28 mars, le géant Google a signé un accord avec la société de télécommunications cubaine ETECSA, dans le but d’améliorer les échanges Internet entre les deux réseaux à travers Cuba.

Sur Twitter, ETECSA a exprimé l'espoir que les négociations avec Google « amélioreraient la qualité de l'accès au contenu, dans le cadre de la stratégie Cuba pour le développement et l'informatisation ».

Ce processus, appelé « peering », signifie que les utilisateurs cubains bénéficieraient d'un accès Internet plus rapide et d'une meilleure connectivité, grâce à une interconnexion directe entre le réseau de Google et un autre réseau (ETECSA) afin de prendre en charge les échanges de trafic.

Cuba est actuellement connectée à Internet via un câble sous-marin à fibres optiques en provenance du Venezuela. Le peuple cubain a utilisé le service pour la première fois en 2013.

Une série de facteurs, notamment le manque de financement, l’embargo américain et les restrictions strictes imposées par le gouvernement sur le partage d’informations ont empêché la connectivité Internet de se développer à Cuba.

Les premiers points d'accès Wi-Fi publics ont ouvert leurs portes en 2015 et offraient un accès Internet dans 35 lieux publics. À l'heure actuelle, il existe plus de 500 points d'accès publics, mais les services Internet à domicile et l'internet mobile sont en grande partie indisponibles.

Indicateur