Samedi,  26 septembre 2020  11:53

L’AAVQ demande à Québec une aide spécifique pour les agences de voyages


L’AAVQ demande à Québec une aide spécifique pour les agences de voyages
Moscou Côté, président de l’AAVQ.

Ces temps-ci, plusieurs voix s’élèvent chez les acteurs de l’aviation pour demander au gouvernement du Canada une aide sectorielle, spécifiquement destinée aux transporteurs aériens. Au cours des derniers jours, le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA) et le syndicat des pilotes ALPA l’ont fait coup sur coup. Et ils n’étaient pas les premiers !

LIRE PLUS : Les transporteurs aériens appellent Chrystia Freeland au secours !

« Fort bien », ont réagi des conseillers en voyages, sur les réseaux sociaux... Mais considérant que le secteur des agences de voyages ne subit pas moins les effets de la COVID que celui du transport aérien, certains se sont interrogés :

« Pourquoi les agences ne demanderaient pas, elles aussi, une aide sectorielle, qui leur serait spécifiquement destinée ? »

LIRE PLUS - Intentions de Québec quant à l’indemnisation des voyages annulés : l’AAVQ maintient la pression

L’AAVQ l’a fait !

PAX a appris que l’Association des agents de voyages du Québec (AAVQ) a justement présenté une telle demande au gouvernement du Québec au cours de la semaine du 10 août !

« Nous avons présenté une demande au ministère de l’Économie régionale du Québec pour une aide sectorielle au domaine du voyage », indique Moscou Côté, président de l’AAVQ.

Il précise que la demande est présentée spécifiquement au nom des agences de voyages, excluant les autres acteurs du tourisme, « qui ont déjà leur ministère de toute façon ».

« Les agences de voyages ont des problèmes qui leur sont propres. Nous avons été les premiers touchés et nous serons sans doute les derniers guéris », rappelle-t-il.

Moscou Côté souligne que c’est bien du ministère de l’Économie régionale du Québec que relèvent les agences de voyages, puisqu’elles sont des PME réparties aux quatre coins de la province. (La titulaire du ministère est Marie-Ève Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional.)

Préoccupations

Dans sa demande d’aide sectorielle, l’AAVQ exprime plusieurs préoccupations actuelles des agences de voyages.

« Entre autres, nous évoquons la fin imminente de la subvention d’aide aux loyers, qui est censée prendre fin à la fin du mois. Nous parlons aussi des subventions salariales qui vont aller en diminuant à partir de septembre. Il y a aussi le problème que pose cette obligation légale qui veut que nous rappelions nos employés ou que nous les licenciions après six mois de mise à pied temporaire… »

Moscou Côté sait que, parallèlement à l’AAVQ, l’ACTA a aussi présenté des demandes d’aide sectorielle au gouvernement du Canada. Voyant d’un bon œil les démarches faites par l’autre association au niveau fédéral, il souhaite qu’elles portent fruit.

« Je leur lève mon chapeau », conclut-il.


Indicateur