La zoothérapie pour apaiser le stress lié au voyage à YQB


La zoothérapie pour apaiser le stress lié au voyage à YQB
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Après Montréal-Trudeau et plusieurs autres aéroports, la zoothérapie fait son entrée à l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec (YQB) pour apaiser le stress lié au voyage. Au cours des huit prochaines semaines, des intervenants accompagnés de leurs compagnons canins sillonneront l’aérogare dans le cadre d’un projet-pilote présenté en collaboration avec le Cégep de La Pocatière.

LIRE PLUS : L'aéroport de Vancouver accueille ses premiers chiens de thérapie

À compter du 9 février, les étudiants du programme d'AEC en Stratégies d'intervention en zoothérapie du Cégep, accompagnés de leurs enseignants et de leurs chiens, interviendront auprès des passagers dans la zone sécurisée de l'aérogare, lors des périodes achalandées.

Palpitations, sudation décuplée, difficulté à respirer…

L’initiative vise à apporter du réconfort aux voyageurs qui peuvent se sentir fébriles ou anxieux avant de prendre l'avion tout en permettant aux étudiants de se perfectionner dans un environnement bien réel.

« La peur de prendre l'avion touche un grand nombre de voyageurs à des degrés plus ou moins importants. Palpitations, sudation décuplée, difficulté à respirer : pour plusieurs personnes, le malaise et l'angoisse peuvent débuter bien avant le départ et s'amplifier à la seule vue de l'aérogare. À YQB, nous nous assurons de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour offrir une expérience passager des plus sécurisantes aux milliers de voyageurs que nous recevons chaque semaine », explique Marc-André Bédard, vice-président, Exploitation, de YQB.

On dit que la présence de chiens d'intervention en zoothérapie dans l'aérogare permet d'établir une communication entre l'intervenant et les voyageurs. La distraction produite par la présence du chien, même si elle n'est que de quelques minutes, réoriente l'attention et permet de penser à autre chose et ainsi de réduire l'anxiété, le stress et la fébrilité, en plus de faire sourire les gens.

L’Escouade Câline YUL

Pour sa part, les passagers de Montréal-Trudeau peuvent profiter des services d’une animation canine depuis octobre 2018. Aéroports de Montréal (ADM) a mis sur pied une escouade composée d'une trentaine de chiens qui se promènent dans l'aérogare pour offrir des moments de complicité aux voyageurs, qui peuvent les flatter et échanger avec leur maître/gardien qui les accompagnent.

Bonjour Goose !


Bien sûr, l’Escouade Câline YUL ne doit pas être confondue l’Escouade canine (K9) du même aéroport, qui est gérée par la Sûreté aéroportuaire.

Il y a quelques jours, ADM soulignait d’ailleurs que cette unité canine s’est enrichie d’un nouveau membre : Goose.

Maintenant âgé de neuf semaines, Goose a déjà commencé ses cours de socialisation avec son maître, Camille. Dans 18 mois, il entreprendra sa formation visant à assurer la sécurité quotidienne des passagers.

Indicateur