La fraude : identifiez-la, signalez-la, enrayez-la !


La fraude : identifiez-la, signalez-la, enrayez-la !

Il y a des choses que vous pouvez faire pour réduire votre risque de devenir une cible pour les fraudeurs. Les conseils suivants peuvent vous aider à identifier et à enrayer la fraude par carte de crédit.

LIRE PLUS : Cinq mythes à déboulonner à propos de la fraude

Selon VISA, il faut surveiller attentivement les indicateurs de fraude. Si vous en constatez plus d’un pendant une transaction sans présence de la carte, il peut effectivement s’agir d’une fraude.

Dans ce cas, effectuez des vérifications supplémentaires, par mesure de précaution :

  • Nouvel acheteur : Les fraudeurs recherchent toujours de nouvelles entreprises à frauder;
  • Achats supérieurs à la normale : comme les cartes ou les numéros de compte volés ont une durée de vie limitée, les fraudeurs doivent optimiser la taille de leur achat;
  • Achats d’un montant très élevé : le prix importe peu lorsqu’on leur propose les options;
  • Achats de dernière minute pour un départ URGENT (24-48 heures);
  • Transactions au moyen de numéros de compte similaires (peut avoir été généré au moyen d’un logiciel disponible dans Internet);
  • Transactions multiples au moyen d’une seule carte sur une très courte période :il peut s’agir d’une tentative pour utiliser au maximum une carte jusqu’à la fermeture du compte;
  • À l’inverse, transactions multiples au moyen de plusieurs cartes avec des numéros similaires.

Pas de honte à être victime

La fraude fait partie du risque en affaire et il n’y a pas de honte à en être victime ! Rapportez la fraude au CAFC (Si vous êtes victime) au 1-888-495-8501 et partagez l’information avec vos associés et/ou membres de la haute direction ou tout autre regroupement auquel vous appartenez.

Revoyez vos politiques internes et apprenez, effectuer des changements afin que la prochaine fois, ce soit plus difficile pour un fraudeur, voire impossible de s’attaquer à votre agence !

Selon la Sureté du Québec, en 2018, les fraudes ont occasionné des pertes financières totalisant 17 M$ au Québec. Les signalements sont essentiels selon la SQ. Tout acte frauduleux doit être signalé à son service de police local. Rappelons que la fraude est un acte criminel. Qu’elle soit commise sur Internet, par téléphone, par courriel, elle doit être signalée le plus tôt possible aux policiers et au CAFC.

Le Centre antifraude du Canada (CAFC) n’estime recevoir qu’un faible pourcentage de plaintes de victimes de fraudes au Canada. Ce bas taux de dénonciation pourrait s’expliquer notamment par l’embarras ou la honte des victimes. Les fraudeurs exploitent ce sentiment pour poursuivre leurs activités en toute impunité.

Documents de référence

Le livret La fraude en 3D (Détecter, dénoncer, décourager) a été développé dans le cadre d’une collaboration entre la Banque du Canada, la SQ et plusieurs partenaires des forces policières. Il est disponible pour consultation en format PDF. On peut y accéder en copiant ce lien dans votre moteur de recherche : banqueducanada.ca/wp-content/uploads/2019/01/fraude-3d.pdf.

Le bureau de la concurrence a aussi mis sur pied Le petit livre noir de la fraude que vous pouvez télécharger à bureaudelaconcurrence.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/vwapj/lbbs-web-2017-fra.pdf/$file/lbbs-web-2017-fra.pdf

Nous avons beaucoup entendu parler d’usurpation d’identité comme fraude économique à travers les différents médias. L’industrie du voyage n’est pas à l’abri de ce genre de fraude, sachez-le. Il faudra se questionner dans un avenir rapproché à l’effet que les adresses courriel qui utilisent le domaine @hotmail, @gmail ou tout autre n’étant pas relié à une entreprise sont également plus à risques.

Une chose est certaine, quelqu’un essaiera à nouveau de vous frauder. Il s’agit de savoir quand. Soyez préparé, assurez-vous de bien connaitre vos clients !

LIRE PLUS : La prévention de la fraude, ça vous concerne ! 

Mars, mois de la prévention de la Fraude

L’Association des tour-opérateurs du Québec (ATOQ), l’Association canadienne des agences de voyages (ACTA) et l’Association canadienne des tour-opérateurs (CATO) ont fait de la prévention de la fraude une de leurs priorités. Les Associations travaillent ensemble afin de trouver des solutions pour diminuer les coûts reliés à la fraude. Tout au long du mois de mars – Mois de la prévention de la fraude –, elles tentent, en collaboration avec PAX, de vous informer, de mieux vous outiller afin de contrer la fraude ou du moins tenter de la repérer lorsqu’elle cogne à votre porte.

Indicateur