Femmes de l’industrie, considérez-vous comme des femmes d’affaires !


Femmes de l’industrie, considérez-vous comme des femmes d’affaires !

La majorité des entreprises dans le domaine du voyage au Québec sont gérées par des femmes. La majorité des personnes travaillant dans les entreprises du voyage du Québec sont aussi des femmes.

« Le milieu du voyage est rempli de femmes, observe Élise Monié-Montrevel. Mais si presque toutes les femmes de l’industrie ont en commun d’être animées par la passion, elles n’en doivent pas moins se considérer comme des femmes d’affaires. »

LIRE PLUS : 10 questions à Élise Monié-Montrevel

En ce lendemain de la Journée internationale des femmes, PAX s’entretient avec celle qui a quitté l’industrie du voyage il y a quelques mois pour joindre le Réseau des Femmes d'affaires du Québec (RFAQ). Élise Monié-Montrevel agit comme coordonnatrice, communications numériques au sein de cet OBNL (organisme à but non lucratif) qui « inspire, connecte et propulse » les femmes d’affaires dans leurs activités professionnelles.

Tapes dans le dos, coups de pied au derrière…

L’ancienne directrice au développement des affaires et marketing chez Jaimontour.com, qui a aussi été directrice Projets web et projets spéciaux & communication chez Voyages en Direct, ne voit aucune contradiction son ancien et son nouvel univers !

D’ailleurs, le Réseau des Femmes d'affaires du Québec comporte déjà plusieurs femmes de l’industrie, souligne Élise Monié-Montrevel, en citant l’exemple de Ginette Duplessis, de Vacances Michel Demers. Néanmoins, elle estime que la RFAQ demeure trop peu connue dans l’industrie du tourisme.

« Les réseaux d’agences fournissent évidemment plusieurs services et un type d’entraide aux entreprises de l’industrie. Mais la RFAQ vise les femmes elles-mêmes, plus que l’entreprise. Les membres s'entraident les unes et les autres en partageant leurs expériences, se donnent des tapes dans le dos, des coups de pied au derrière parfois, encouragent les remises en question quand il le faut… »

LIRE PLUS : Sunwing : un 100e vol entièrement féminin pour célébrer la Journée internationale des femmes

L’entraide entre lionnes

Élise Monié-Montrevel précise que la RFAQ n’est pas à proprement parler une organisation féministe, même si elle partage évidemment les objectifs d’équité de ce mouvement. C’est véritablement un réseau d’affaires, qui propose des activités sociales, de formations, des causeries, du marrainage… pour favoriser la croissance entrepreneuriale de ses membres. Sans oublier réseautage, naturellement !

« Il existe des enjeux spécifiques aux femmes. Malgré tous les progrès en matière d’équité, les femmes demeurent confrontées à des problématiques auxquelles les hommes ont moins à faire face. La conciliation travail-famille en est un exemple. C’est très motivant de pouvoir partager avec d’autres femmes sur ces questions, de pouvoir s’inspirer de leurs solutions. Ça fait du bien, aussi, de partager ses victoires et ses déceptions, ses bons coups et ses moins bons, avec des femmes qui ont dû affronter les mêmes embûches, les mêmes défis, dans leur parcours. »

Le domaine de voyage manque-t-il à Élise Monié-Montrevel depuis qu’elle l’a quitté ?

« Je continue de trouver que le domaine du voyage est un formidable domaine. C’est un domaine presque poétique, dans la mesure où on vend du rêve, de la beauté, du bonheur. La passion de la découverte qui habite les membres de l’industrie n’est pas toujours aussi présente dans d’autres secteurs d’activités plus terre-à-terre. C’est sûr que cet aspect me manque un peu... Mais le fait d’être des passionnées ne devrait jamais empêcher les femmes de l’industrie de se considérer comme des entrepreneures, voire des lionnes. D’ailleurs, plusieurs le sont ! »

Info : www.rfaq.ca/fr/

Indicateur