États-Unis : l’ASTA plaide pour un paiement rapide des commissions sur les voyages futurs


États-Unis : l’ASTA plaide pour un paiement rapide des commissions sur les voyages futurs
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Certains débats ayant cours au Canada prennent également place au sud de la frontière. Ainsi, mercredi (20 mai), l’ASTA (l’équivalent américain de l’ACTA) a appelé les fournisseurs accordant des crédits pour voyage futur à payer la commission lors de l'émission du crédit, et non au moment du futur voyage.

LIRE PLUS - Crédits, rétrofacturation, commissions : l’ACTA propose un guide des meilleures pratiques aux fournisseurs !

Dans son plaidoyer, l’ASTA affirme que de nombreux voyageurs ont fini par apprécier ces crédits voyage, qui permettent de maintenir les projets de voyage en vie – une affirmation qui fera peut-être sourciller les opposants aux crédit ! De plus, l’ASTA félicite les fournisseurs qui ont choisi de payer des commissions lors de l'émission du crédit et rappelle aux autres que cela devrait être une pratique standard.

« Lorsqu’on vend une maison, la commission à l’agent immobilier est payée à la clôture de la vente, et non pas lorsque le nouveau propriétaire emménage. De même, lorsqu’on envoie un certificat-cadeau à un être cher, on paye lors de l'achat, et non lorsque le certificat est utilisé », illustre Mark Meader, de l’ASTA.

C’est pareil pour un crédit voyage, enchaîne-t-il.

« La commission due au conseiller doit être payée à l'heure à laquelle le bon est émis, pas lorsque le voyageur fait le voyage. »

L’ASTA ajoute que dans ces situations où le fournisseur a déjà perçu le paiement intégral via le conseiller, celui-ci a rempli toutes ses fonctions en ce qui concerne la transaction.

« L'indemnisation du conseiller pour ce succès est l'étape logique de suivi qui devrait se produire à ce stade sans délai », insiste l’ASTA.

En l’occurrence, « sans délai » peut être traduit par « à l’intérieur de 14 jours après que le fournisseur ait reçu le paiement final et complet par le voyageur », selon l’ASTA.

ASTA prédit que les fournisseurs rémunérant correctement les conseillers pour leur travail profiteront de leur reconnaissance « lorsque la pandémie s’atténuera et que tous pourront recommencer à voyager ».

L'ACTA est d'accord

Signalons que la position de l’ASTA sur cette question rejoint celle exprimée par l’ACTA lorsqu’elle a publié son guide des meilleures pratiques aux fournisseurs, le 14 mai dernier.

L’ACTA y indique que la commission doit être versée « au moment d’effectuer le dépôt et/ou lorsque le montant a été réglé en entier, peu importe la date du voyage ».

Indicateur