Et si le Mexique enrayait les algues sargasses?


Et si le Mexique enrayait les algues sargasses?
Marie-Eve Vallières

Marie-Eve est une Montréalaise pour qui le voyage n'a plus de secrets. Ayant vécu à Londres et en France, elle nourrit une soif d'aventure et de découverte depuis maintenant neuf ans. 29 pays plus tard, Marie-Eve continue de bourlinguer à travers le monde.

Un reportage du quotidien Mexico News Daily rapporte que l'état du Quintana Roo pourrait faciliter la gestion des algues sargasses de façon pour le moins innovante : en effet, au lieu de simplement les enterrer, un entrepreneur propose de les utiliser à bon escient en tant que... matériau de construction!

Cela permettrait, selon les autorités locales, de pratiquement éradiquer la présence d'algues sur les plages d'ici la fin de l'année.

LIRE PLUS: Algues sargasses dans le Sud : tout ce que vous devez savoir

Omar Vázquez Sánchez indique qu'en mélangeant les algues à du pisé (un système constructif en terre crue, souvent utilisé pour les coffrages en habitation), il est en mesure de construire une maison de deux chambres pouvant résister aux ouragans et aux tremblements de terre, pour la minuscule somme de 3700$ américains. La communauté de Leona Vicario, au sud de Puerto Morelos, en compte déjà deux exemplaires. L'entrepreneur propose à l'administration de l'état de donner ces maisons aux citoyens sous le seuil de pauvreté afin qu'ils puissent avoir un toit sur la tête.

Il espère obtenir le financement nécessaire à la construction de 40 autres maisons du genre.

LIRE PLUS: Gestion des algues sargasses : la République dominicaine invente un système ingénieux

« Le but principal est que les gens en situation de précarité financière puissent accéder à la propriété. Nous avons approché certaines institutions privées ainsi divers organisation para-gouvernementales pour solliciter des dons afin que ces familles marginalisées puissent prospérer à leur tour », indiquait l'entrepreneur Omar Vázquez Sánchez.

Et si les accumulations sur les berges sont techniquement à la baisse, le secrétaire à l'environnement de l'état du Quintana Roo, Alfredo Arellano, chiffre le phénomène à 155 000 mètres cubique de sargasses ayant échoué sur les plages situées entre Cancun et Mahahual entre juin et septembre. Des barrières de confinement ont été installées au large dans l'espoir qu'elle refouleront ces algues malodorantes et faciliteront leur évacuation.

Source: Quintana Roo beaches sargassum-free by year end: authorities

Indicateur