Des ressources pour lutter contre les théories du complot liées à la COVID


Des ressources pour lutter contre les théories du complot liées à la COVID

La pandémie de COVID-19 a déclenché une pandémie parallèle de mésinformation et de rumeurs dangereuses.

Celle-ci a pris la forme de théories du complot et d’explications farfelues sur les origines du virus, sur la manière dont il peut être soigné, et sur les personnes à blâmer pour sa propagation.

Quelques exemples :

  • Prendre un bain chaud ou manger de l’ail protège contre la COVID-19. (FAUX)
  • Le coronavirus a été créé en laboratoire. (FAUX)
  • Le déploiement de la 5G est à l’origine de la pandémie. (FAUX)
  • Bill Gates a créé le coronavirus dans le cadre d’un plan infâme. (FAUX)

D’autres théories vont jusqu’à nier l’existence même du virus !

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a créé un mot – infodémie – pour désigner la vague d’informations fausses ou trompeuses liée à la pandémie.

Amusantes, mais dangereuses

Coauteur de l’ouvrage Conspiracy Theory Handbook, Stephan Lewandowsky convient que les théories du complot peuvent être perçues comme amusantes… Elles n’en sont pas moins dangereuses, selon lui.

« Les théories du complot ont des conséquences néfastes sur la société. Cela est particulièrement vrai en cas de pandémie, car la croyance aux conspirations peut nuire aux personnes, voire les tuer. Il est donc essentiel que le public soit informé sur la manière de repérer les théories du complot afin de pouvoir les ignorer. »

#PensezAvantDePartager

Considérant que les théories du complot sapent la science, les faits et la confiance dans les institutions, et constituent une menace immédiate pour les individus et les communautés, l’UNESCO a lancé une série de ressources d'apprentissage visuelles, en coopération avec la Commission européenne, Twitter et le Congrès juif mondial.

Facilement accessibles et complètes, ces ressources combattent les théories conspirationnistes par la pensée critique et l'empathie. Elles expliquent comment reconnaître ces théories; comment comprendre leurs motivations; comment les réfuter par des faits; et comment répondre efficacement à ceux qui les propagent.

Disponibles six langues dont le français, des infographies seront largement diffusées sur les médias sociaux via le mot-clic #PensezAvantDePartager. Des graphiques éducatifs ont aussi été créés. Ils sont en libre accès et peuvent être utilisés, téléchargés et partagés gratuitement !




Indicateur