Lundi,  28 septembre 2020  11:35

Crédits vs remboursements : quand les médias grand public s’en mêlent…


Crédits vs remboursements : quand les médias grand public s’en mêlent…

Crédits contre remboursements… Le débat qui fait rage depuis plusieurs semaines au sein de l’industrie a aussi, bien sûr, des échos en dehors de l’industrie. Alors que plusieurs médias grand public ajoutent leur grain de sel au débat, la confusion perdure... 

LIRE PLUS : Plaidoyer CONTRE les crédits pour voyages futurs

LIRE PLUS : Plaidoyer en faveur des crédits pour voyages futurs

LIRE PLUS : Remboursement ou crédit pour voyage futur : le débat fait rage ! 

La Facture

Le 27 mars, l’émission La Facture de Radio-Canada a consacré un segment d’une minute trente à la question « Pouvez-vous obtenir un remboursement en argent pour votre vol ou votre voyage annulé? ». Grosso modo, sa réponse était oui, « si vous avez acheté votre billet ou votre voyage auprès d'une agence ou d'une agence en ligne », grâce au FICAV.

Le 23 mars, La Facture avait aussi consacré son Fin mot de l’histoire à l’annulation d’un voyage à cause de la COVID-19. La capsule d’une minute mentionnait aussi que les voyageurs pouvaient être indemnisés via le FICAV s’ils respectaient 4 critères.

Il est fort probable que La Facture revienne sur le sujet – peut-être même dès aujourd’hui ! (l’émission est présentée à 19 h 30 sur ICI Télé) –, car les choses évoluent vite avec la crise en cours.

Les choses évoluent vite...

Rappelons d’ailleurs à ce propos que, le 31 mars dernier, l’Office de la protection du consommateur a retiré de sa FAQ sur la COVID-19 la question « Mon vol a été annulé et la compagnie aérienne m'offre un crédit sur un prochain voyage. Devrais-je l'accepter ? ».

LIRE PLUS : Devrais-je accepter un crédit sur un prochain voyage ? La réponse de l’OPC (suite)  

LIRE PLUS : On m'offre un crédit sur un prochain voyage. Devrais-je l'accepter ? La réponse de l’OPC

En gros, rappelons-le, la réponse de l’OPC consistait à dire qu’une telle offre d’une compagnie aérienne (ou d'un voyagiste) n’est pas illégale et qu’elle peut même être jugée avantageuse par le consommateur, pourvu qu’elle ne soit pas assortie de conditions trop restrictives. 

Mais cette réponse demeure-t-elle valide ? On ne le sait pas trop puisque l’OPC n’a pas (pas encore ?) réintroduit de question concernant les crédits voyage dans sa FAQ.

En revanche, on sait que la présidente de l’OPC a reçu une demande formelle des associations de l’industrie pour officialiser l’offre de crédits pour voyage futur à la place d’un remboursement. Il appert aussi que le gouvernement étudie la question.

« Des discussions ont cours en ce moment avec différents interlocuteurs sur toute la question des crédits voyage. L’Office espère faire le point prochainement à ce sujet », a confirmé à PAX le porte-parole de l’OPC, Charles Tanguay.

LIRE PLUS : L’AAVQ et l’ATOQ pressent Québec d’officialiser l’offre de crédits pour voyage futur à la place d’un remboursement

Protégez-vous

Entre-temps, signalons que le magazine Protégez-vous (qui n’est plus rattaché à l'OPC depuis près de 20 ans) a publié, le 3 avril, un article intitulé « Voyages annulés à cause de la COVID-19: quels sont les recours possibles? »

« Si vous n’êtes pas intéressé par un crédit, il existe des moyens de récupérer l’argent de vos vacances annulées. Sachez toutefois que vous devrez vous armer de patience », prévient d’emblée l’auteure du texte, Marie-Ève Shaffer, avant de rapporter l’histoire vécue par un client de Traditours.

L’article de Protégez-vous évoque les recours de groupe intentés contre les compagnies aériennes et des agences de voyages. Il cite l’opinion de l’avocate d’Option consommateurs, Élise Thériault, selon qui ces recours sont justifiés à la lumière des dispositions du Code civil du Québec.

L’article présente également les démarches pouvant être intentées par les consommateurs auprès de leur compagnie d’assurance, de l’émetteur de leur carte de crédit, ou encore du FICAV.

Évidemment, tout cela pourrait être affecté par une éventuelle intervention du gouvernement du Québec, si cela se concrétise.

Ailleurs…

Le débat crédits contre remboursements n’a évidemment pas lieu qu’au Québec. Et la réponse varie grandement selon les autorités interpelées. Aux États-Unis, le ministère des Transports (DOT) vient d’ailleurs d’inviter formellement les transporteurs aériens à rembourser les passagers.

L’Union européenne favorise aussi les remboursements, tandis que l’IATA préconise les bons pour voyages futurs. Des pays comme l'Italie, la Belgique et la France permettent que les t.-o. proposent des crédits voyages plutôt que des remboursements. Au Canada, l’Office des transports a approuvé l'offre de crédits-voyage par les transporteurs et le gouvernement de l’Ontario a fait de même pour les voyagistes.

LIRE PLUS : Remboursement vs crédit voyage : l’IATA prône les bons de voyage !  

LIRE PLUS : Crédit vs remboursement : la situation se précise en Ontario, mais demeure floue au Québec  

LIRE PLUS : L’OTC approuve les crédits pour des vols futurs  


Indicateur