COVID-19 : plus aucune destination n'est épargnée par les restrictions de voyage

  • Buzz
  •   28-04-2020  9:45
  •   Pax Global Media

COVID-19 : plus aucune destination n'est épargnée par les restrictions de voyage
Pax Global Media

Face à la pandémie de COVID-19, toutes les destinations dans le monde ont mis en place des restrictions sur les voyages, selon la plus récente étude de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). C’est la plus forte limitation des voyages internationaux jamais observée dans l’histoire et, à ce jour, aucun pays n’a levé les restrictions imposées en réponse à la crise.

LIRE PLUS : Tout ce qu'il faut savoir sur la COVID-19

Pour 83 % de ces destinations, les restrictions liées à la COVID-19 sont en place depuis déjà quatre semaines ou plus et, en date du 20 avril, aucune destination n’avait encore levé les restrictions.

« Le tourisme est attaché à faire passer en premier la population. Notre secteur peut aussi jouer un rôle moteur en première ligne du redressement. Cette étude consacrée aux restrictions sur les voyages dans le monde est utile aux fins de l’application responsable et en temps opportun des stratégies de sortie de crise, permettant aux destinations d’assouplir ou de lever les restrictions pesant sur les voyages quand il sera sûr de le faire. De cette façon, le tourisme pourra de nouveau produire ses bienfaits économiques et sociaux et ouvrir la voie d’un relèvement durable, pour les personnes et des pays entiers. », déclare le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, dans un communiqué.

Le suivi des restrictions dans le temps et en degré de sévérité

Le tourisme pourra de nouveau produire ses bienfaits économiques et sociaux et ouvrir la voie d’un relèvement durable, pour les personnes et des pays entiers.

En plus de faire un tour d’horizon général, l’étude de l’OMT inclut une ventilation par type de restriction imposée sur les voyages par les destinations de toutes les régions du monde. L’étude suit aussi l’évolution de ces restrictions depuis le 30 janvier, date à laquelle l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la COVID-19 constituait une urgence de santé publique de portée internationale. 

LIRE PLUS : L’OMS considère maintenant la COVID-19 comme une pandémie

L’analyse la plus récente montre que, des 217 destinations mondiales :

  • 45 % ont fermé, totalement ou en partie, leurs frontières aux touristes – « L’entrée des voyageurs n’est pas autorisée ».
  • 30 % ont suspendu, totalement ou en partie, les vols internationaux – « Tous les vols sont suspendus ».
  • 18 % interdisent l’entrée aux voyageurs en provenance de pays spécifiques ou ayant été en transit dans des destinations spécifiques.
  • 7 % appliquent différentes mesures comme les mesures de quarantaine ou d’auto-isolement pendant 14 jours ou encore des mesures liées aux visas.

Dans ce contexte, l’OMT s'est adressé aux gouvernements du monde entier pour qu’ils s’engagent à soutenir le tourisme face à ce défi sans précédent. 

LIRE PLUS : L'OMT veut passer à l'action pour favoriser le redressement du tourisme mondial

Pour le Secrétaire général de l’OMT, M. Pololikashvili, la chute brutale et imprévue de la demande touristique due à la COVID-19 menace des millions d’emplois et de moyens de subsistance tout en compromettant les avancées obtenues ces dernières années sur la voie du développement durable et de l’égalité.

Indicateur