Vendredi,  25 septembre 2020  12:31

COVID 19 : les meilleures pratiques à adopter pour un agent, selon l’ACTA


COVID 19 : les meilleures pratiques à adopter pour un agent, selon l’ACTA

Selon l’ACTA, l’urgence sanitaire mondiale du COVID-19 a au moins un avantage : celui de mettre en lumière la valeur de faire appel à un conseiller en voyages. Mais encore faut-il que les agents adoptent les meilleures pratiques dans ce contexte. L’ACTA rappelle celles-ci aux agents.

Les meilleures pratiques recommandées

1. Encouragez les clients à toujours utiliser une carte de crédit pour réserver – ceci est fortement recommandé en tant que meilleure pratique. Les fournisseurs de cartes de crédit peuvent offrir aux titulaires de carte des privilèges supplémentaires, comme indiqué dans la convention des titulaires de carte ou les conditions générales.

2. Assurez-vous d’offrir une assurance voyage – et qu’il s’agisse de la « bonne » assurance voyage. Non seulement il s’agit d’une meilleure pratique, mais cela peut être une exigence de la réglementation provinciale. En Ontario, les conseillers en voyages sont tenus d’informer les clients de l’existence d’une assurance annulation de voyage et d’une assurance maladie hors province avant d’accepter le paiement. Il est également important de vendre aux voyageurs la « bonne » assurance voyage en fonction des besoins des clients et de leur expliquer ce que l’assurance couvre et ce qu’elle ne couvre pas.

LIRE PLUS : Coronavirus : les recommandations d’un assureur 

3. Conditions générales des fournisseurs – Il est important d’informer vos clients des conditions générales de chaque fournisseur impliqué dans l’itinéraire du client. Chaque fournisseur peut avoir des politiques différentes, y compris des remboursements ou des pénalités éventuelles pour les changements et les annulations. Assurez-vous également d’avoir l’information à jour concernant les fournisseurs autorisant les changements ou les annulations en raison du COVID‑19. Celle-ci change souvent, alors assurez-vous de continuer à vérifier.

4. Faites uniquement référence aux sources officielles – Il est important que les conseillers en voyages utilisent des sources officielles pour obtenir les informations les plus récentes sur les destinations de leurs clients et pour encourager leurs clients à consulter ces ressources afin de pouvoir prendre une décision éclairée. Les Conseils aux voyageurs et avertissements du ministère des Affaires mondiales sont la source d’information officielle du gouvernement du Canada selon la destination. https://voyage.gc.ca/voyager/avertissements

LIRE PLUS : Nouveau coronavirus : l’OPC s’en mêle !

5. Connaissez vos obligations légales – Il est important que les conseillers en voyages connaissent leurs responsabilités s’ils travaillent dans les provinces réglementées de la Colombie‑Britannique, de l’Ontario et/ou du Québec. La divulgation des conditions susceptibles d’avoir une incidence sur la décision d’un consommateur d’acheter des services de voyage ainsi que le fait d’aviser les clients des conditions changeantes sont des exemples de la responsabilité d’un agent.

6. Documentez tout – Plus que jamais, les conseillers en voyages sont encouragés à documenter toutes les communications (que ce soit par des moyens électroniques, par téléphone ou en personne) avec leurs clients pour veiller à satisfaire à leurs obligations et en même temps à se protéger contre toute responsabilité dans le cadre de leurs activités.

Sondage de l’ACTA sur l’effet COVID-19 sur l'industrie

Ayant reçu plusieurs demandes des médias grand public à propos de l’effet COVID-19 sur l'industrie, l’ACTA dit y voir une occasion de promouvoir l’importance et la valeur de travailler avec un conseiller en voyages.

C’est dans ce contexte que l’ACTA invite les professionnels de l’industrie à participer à un sondage. L’Association explique chercher à s’assurer d’avoir une vision claire de ce qui se passe sur le marché.

Les pros sont priés de participer à l’exercice d’ici le mardi 25 février.

Indicateur