Coronavirus : les recommandations d’un assureur


Coronavirus : les recommandations d’un assureur
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Bien que la flambée du nouveau coronavirus 2019 soit désormais considérée comme une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne recommande toujours pas de restreindre les voyages.

Certes, les Canadiens n’iront pas en Chine où le gouvernement du Canada recommande d’éviter tout voyage non essentiel. Mais ils voyageront sans doute dans plusieurs autres pays où des cas de nCoV-2019 ont été signalés (voir la liste à la fin du texte).

LIRE PLUS : Coronavirus : les voyagistes adaptent leur offre

Que faire si on prévoit visiter une destination où le coronavirus est présent ? Même si les risques pour les voyageurs canadiens sont jugés faibles, il est recommandé de faire preuve d’une grande prudence, préconise Croix Bleue du Québec.

Dans un article publié le 27 janvier, la compagnie d’assurance répond à quelques questions que peuvent se poser les voyageurs.

Suis-je couvert par l’assurance si… ?

Suis-je couvert par l’assurance voyage pour les soins médicaux d’urgence si je visite un pays où la présence d’un coronavirus a été détectée ?

La réponse de Croix Bleue à cette question est oui. L’assurance voyage couvre les soins médicaux d’urgence reçus à la suite d’une infection par un coronavirus.

L’assureur invite toutefois les voyageurs à garder en tête que toute maladie présente avant leur départ pourrait ne pas être couverte par leur contrat d’assurance.

« Si vous avez développé des symptômes associés à un coronavirus avant vos vacances, il pourrait être plus prudent d’éviter de voyager. »

Bref, les voyageurs devraient lire attentivement la clause concernant les conditions préexistantes de leur police ou contacter leur assureur.

Suis-je couvert par l’assurance annulation ou interruption de voyage ?

La réponse de Croix Bleue à cette question est également oui... pourvu que l’assurance annulation ou interruption de voyage ait été souscrite avant l’émission d’un avertissement du gouvernement du Canada « d’éviter tout voyage » ou « d’éviter tout voyage non essentiel » vers la destination choisie.

« C’est pourquoi il est recommandé de souscrire une assurance annulation ou interruption de voyage dès que vous planifiez un séjour à l’étranger. Ainsi, si un avertissement d’éviter tout voyage ou d’éviter tout voyage non essentiel est publié après l’achat de votre assurance et que vous décidez d’annuler ou d’interrompre votre séjour, vous pourrez obtenir un remboursement pour vos frais de voyage assurés, payés d’avance et non remboursables. »

LIRE PLUS : Nouveau coronavirus : l’OPC s’en mêle !

Que faire si je tombe malade en voyage ?

Si une personne visitant une région où le coronavirus a été détecté présente un ou plusieurs des symptômes associés au coronavirus (à ceux d’un rhume), que devrait-elle faire ?

Croix Bleue lui recommande d’abord de contacter le service d’assistance médicale compris dans son contrat assurance voyage. Les numéros de téléphone pour joindre ce service se trouvent dans son attestation d’assurance voyage.

« Les intervenants de l’assistance médicale évalueront les symptômes que vous décrivez pour vous guider vers un hôpital ou une clinique où vous recevrez les soins appropriés. »

Selon la situation, les intervenants de l’assistance médicale pourront aussi fournir des services d’interprétation simultanée pour aider le voyageur à communiquer avec le personnel soignant. Au besoin, ils pourraient aussi lui avancer les fonds, dans le cas où les professionnels exigeraient que les soins soient payés d’avance. 

De même, si nécessaire, ils pourraient aussi planifier un rapatriement d’urgence vers la province de résidence. Et ils suivront le dossier de près jusqu’à ce que la santé du voyageur soit rétablie.

« Durant votre consultation, informez le médecin si vous avez visité un lieu à risque (ferme, marché public, etc.), si vous avez été en contact avec des animaux ou si vous avez côtoyé une personne qui manifestait des symptômes associés au coronavirus », recommande Croix Bleue.

Les pays ont signalé des cas de nCoV-2019

Outre la Chine (où des milliers de cas ont été signalés), des cas de nCoV-2019 ont été signalés (en beaucoup moins grand nombre) dans plusieurs autres pays. Le Canada figure sur la liste, avec trois cas confirmés en Ontario et un en Colombie-Britannique.

La liste des pays touchés à ce jour comprend les pays suivants :  

  • Allemagne
  • Australie
  • Cambodge
  • Canada
  • Chine
  • Corée
  • Émirats arabes unis
  • Espagne
  • États-Unis d’Amérique
  • Finlande
  • France
  • Hong Kong
  • Inde
  • Italie
  • Japon
  • Macao
  • Malaisie
  • Népal
  • Philippines
  • Royaume-Uni
  • Russie
  • Singapour
  • Sri Lanka
  • Suède
  • Taiwan
  • Thaïlande
  • Vietnam
Indicateur