Dimanche,  27 septembre 2020  15:48

Contre les crédits voyage : Option consommateurs lance une pétition à la Chambre des communes


Contre les crédits voyage : Option consommateurs lance une pétition à la Chambre des communes

Option consommateurs poursuit sa croisade contre l’octroi généralisé de crédits voyage par les transporteurs aériens aux consommateurs dont le voyage a été annulé en raison de la COVID-19. Appuyée par le Bloc québécois, l’association à but non lucratif a lancé une pétition à la Chambre des communes pour inciter le gouvernement à intervenir auprès des compagnies aériennes.

LIRE PLUS : Crédits voyage : l’AAVQ réplique à Option consommateurs

Attendu que…

Dans sa pétition, le mouvement de défense des consommateurs reprend ses arguments dénonçant l’imposition de crédits voyages aux consommateurs – qui « vivent présentement une situation financière difficile en raison d’une diminution de revenus ou d’une perte d’emploi liée à la pandémie ».

Option consommateurs dénonce de nouveau le fait que les conditions assorties à ces crédits voyage soient restrictives – « stipulant notamment que ces derniers doivent être utilisés d’ici 24 mois, qu’ils ne sont pas transférables ou qu’ils n’offrent aucune garantie de prix ».

Toujours selon l’OBNL, « bien des consommateurs ne pourront pas utiliser ces crédits dans les délais imposés par les transporteurs aériens en raison notamment de problèmes financiers, d’ennuis de santé ou du fait que les risques liés à la COVID-19 ne seront pas encore écartés ».

Enfin, Option consommateurs réitère que l’imposition de ces crédits voyage contrevient à la fois aux dispositions du Code civil du Québec sur la restitution des prestations en cas de force majeure et à celles de la Loi sur la protection du consommateur du Québec sur les instruments de paiement prépayés.

LIRE PLUS : Contre les crédits voyage : Option consommateurs monte au créneau

Bref…

Bref, les signataires de la pétition prient le gouvernement du Canada d’ordonner aux compagnies aériennes et autres transporteurs de juridiction fédérale de permettre aux clients dont les voyages ont été annulés en raison de la pandémie actuelle d’obtenir un remboursement.

Les citoyens canadiens (qu’ils soient touchés directement ou non par le problème) peuvent signer la pétition depuis le 15 mai et jusqu’au 13 août. Au moment de mettre en ligne, la pétition avait récolté plus de 4 700 signatures.

Les politiciens s’en mêlent !

La pétition a été présentée sur le site de la Chambre des communes par Xavier Barsalou-Duval, député du Bloc québécois. Rappelons que son parti prône le remboursement des billets d’avion annulés en raison de la pandémie.

« La compagnie [Air Canada] a pour 2,6 G$ de billets non remboursés et des liquidités admises de 6 G$ [au 31 mars] », s’est d'ailleurs insurgé Yves-François Blanchet, chef du Bloc, en conférence de presse.

Le NPD abonde dans le même sens.

« Est-ce que les gens auront les moyens de voyager, et quand est-ce que ça va arriver ? Ces consommateurs ont peut-être besoin de l’argent aujourd’hui », a déclaré le député néo-démocrate Alexandre Boulerice (cité dans La Presse).

En début de semaine, le premier ministre du Québec, François Legault, s’est, pour sa part, montré plutôt compréhensif vis-à-vis des compagnies aériennes – qui « n’ont absolument pas les fonds actuellement pour être capables de rembourser tout le monde », soulignait-il.

On a entendu un même son de cloche du côté du ministre des Transports du Canada, Marc Garneau.

« Il faut comprendre qu’en ce moment, nos compagnies vivent des moments très, très difficiles avec 95 % de leurs revenus qui sont disparus », a-t-il déclaré à la Chambre des communes.

LIRE PLUS : Crédits voyage : « la table est mise », selon l’AAVQ

Les transporteurs aériens seulement ?

Dans sa pétition présentée à la Chambre des communes, Option consommateurs se garde bien de mentionner que l’Office des transports du Canada a estimé que les crédits voyage sont une solution convenable dans le contexte actuel.

On remarque aussi que la pétition d’Option consommateurs ne mentionne spécifiquement que les transporteurs aériens, sans évoquer les voyagistes qui offrent aussi de tels crédits.

Toutefois, en entrevue radiophonique avec l’animateur Bernard Drainville au 98,5 Montréal, l’avocate de l’OBNL, Me Élise Thériault, mentionnait bel et bien les transporteurs aériens et les voyagistes.

LIRE PLUS : Crédits voyage : nouvelles notes discordantes

Indicateur