Samedi,  26 septembre 2020  10:52

Compte en fidéicommis : la présidente de l’OPC donne de nouvelles directives aux agents


Compte en fidéicommis : la présidente de l’OPC donne de nouvelles directives aux agents
Marie-Claude Champoux, présidente de l’Office de la protection du consommateur.

« Pour tout contrat conclu dans l’avenir, compte tenu de vos obligations d’agir dans l’intérêt de vos clients, je fais appel à vous pour maintenir les sommes dans le compte en fidéicommis le plus longtemps possible avant de payer vos fournisseurs de services », écrit Marie-Claude Champoux, présidente de l’Office de la protection du consommateur (OPC), dans une lettre envoyée aux titulaires d’un permis d’agent de voyages.

LIRE PLUS : Vérifications des comptes en fidéicommis : l’OPC fait-il du zèle ces temps-ci ?

L’OPC veut ainsi faciliter le remboursement des clients au cas où le fournisseur ferait défaut.

« Ainsi, dans le cas où un fournisseur serait dans l’impossibilité de fournir au client les services prévus – une situation malheureuse que nous connaissons bien dans le contexte de la pandémie actuelle –, ce client pourrait être remboursé plus facilement », explique Mme Champoux.

« Votre client a droit à un remboursement… »

Dans sa lettre, la présidente de l’OPC rappelle que le client a, en principe, droit à un remboursement s’il n’a pu recevoir un service touristique qu’il a payé à son agent – « notamment en raison d’un événement de la nature d’une force majeure, comme cela a pu être le cas depuis le début de la pandémie ».

« Ainsi, dans ce contexte, vous devez remettre au client, par exemple : les sommes qu’il vous a versées si elles sont toujours détenues en fiducie; le remboursement obtenu du fournisseur qui n’a pas rendu le service touristique que vous avez acheté pour ce client », illustre-t-elle.

L’objectif premier : la protection financière des clients

Dans sa lettre, Marie-Claude Champoux rappelle d’entrée de jeu certaines règles relativement à l’utilisation d’un compte en fidéicommis – « dont l’objectif premier demeure la protection financière des clients », souligne-t-elle.

« Votre obligation consiste à déposer sans délai, dans un compte en fidéicommis, toutes les sommes perçues de vos clients ou pour leur bénéfice, qu’il s’agisse d’un paiement complet ou non. Vous pouvez utiliser ces sommes au bénéfice de ces clients uniquement pour les fins prévues par la loi, par exemple afin de payer les services qui leur seront rendus, notamment, ceux d’un transporteur aérien. »

La présidente mentionne aussi que les sommes déposées dans le compte en fidéicommis peuvent être utilisées pour rembourser des déboursés et des frais de service engagés au nom du client; percevoir la commission qui vous est due en lien avec chacun des dossiers clients (mais seulement à la suite du paiement des fournisseurs).

Ce qui est interdit...

« L’utilisation des fonds du compte en fidéicommis à des fins personnelles ou d’entreprise est interdite », insiste-t-elle, avant de rappeler aussi que le compte en fidéicommis ne peut jamais être à découvert ou déficitaire.

Indicateur