Avis de grève des travailleurs frontaliers pour vendredi : files d’attente et retards à prévoir

  • Buzz
  •   05-08-2021  10:46
  •   Pax Global Media

Avis de grève des travailleurs frontaliers pour vendredi : files d’attente et retards à prévoir
Pax Global Media

La réouverture des voyages au Canada pourraient se heurter à un obstacle de taille après que près de 9 000 travailleurs de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ont annoncé, mercredi 4 août, que des préparatifs sont en cours pour entamer un mouvement de grève ce vendredi à 6 h HAE dans tout le pays.

« Les voyageurs et le trafic commercial entrant au Canada doivent s'attendre à de longues files d'attente et à de longs retards aux postes frontaliers et aux aéroports », estime l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), qui représente les travailleurs, dans un avis affiché sur son site Web.

L'AFPC et le Syndicat des douanes et de l'immigration (SDI) ont signifié un avis de grève à Ottawa mardi (3 août), selon une déclaration publiée.

« Nous espérions vraiment ne pas être obligés de recourir à la grève mais nous avons épuisé toutes les autres possibilités pour conclure une convention équitable avec le gouvernement », a déclaré Chris Aylward, président national de l'AFPC, dans un communiqué. « Le Conseil du Trésor et l'ASFC ont clairement indiqué qu'ils ne sont pas prêts à régler les problèmes critiques du milieu de travail à l'ASFC à la table de négociation. »

L'avis indique que « des activités de grève généralisée auront lieu dans tous les aéroports canadiens, aux frontières terrestres, dans les ports d'expédition commerciale, dans les installations postales et dans les quartiers généraux ». L'action pourrait également avoir « un impact dramatique sur la chaîne d'approvisionnement du Canada et sur les plans du gouvernement de rouvrir la frontière aux voyageurs américains le 9 août. »

« Nous avons continué à servir les Canadiens tout au long de la pandémie - en assurant la sécurité de nos frontières, en contrôlant les voyageurs pour le COVID-19 et en dédouanant les expéditions vitales de vaccins », a déclaré Mark Weber, président national du SDI, dans un communiqué. « Maintenant, il est temps que le gouvernement se mobilise pour les employés de l'ASFC ».

Points litigieux

La question centrale est liée au fait que les employés syndiqués de l'AFPC et du SDI sont sans contrat depuis plus de trois ans, affirment les syndicats. Les travailleurs cherchent également à obtenir de meilleures protections contre une « culture de travail toxique à l'ASFC » et une plus grande parité avec les autres organismes d'application de la loi au Canada.

Pendant la grève, les employés de l'ASFC respecteront toutes les politiques, procédures et lois qui s'appliquent à leur travail et accompliront leurs tâches « à la lettre de la loi », a déclaré l'AFPC.

« Cela pourrait entraîner des retards longs et inévitables aux frontières, car les travailleuses et travailleurs s'acquittent de leurs tâches comme ils ont été formés pour le faire », a noté l'AFPC.

Quatre-vingt-dix pour cent des travailleurs frontaliers de première ligne ont été identifiés comme essentiels et continueront à offrir leurs services en cas de grève, a indiqué l'ASFC dans un courriel à la Presse canadienne.

Le conflit survient alors que le Canada s'apprête à permettre aux Américains vaccinés d’entrer au pays sans avoir à se mettre en quarantaine, un assouplissement prévu pour le 9 août. Les voyageurs en provenance d'autres pays qui ont reçu une série complète de vaccins approuvés seront autorisés à entrer au Canada à partir du 7 septembre.


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !

Indicateur