5 villes où célébrer le Nouvel An


5 villes où célébrer le Nouvel An

Célébrer la nouvelle année en regardant les feux d’artifice à la télévision… Ce serait beaucoup mieux d’y assister en chair et en os, non? Il existe plusieurs façons de participer à ces festivités aux quatre coins de la planète. Voici cinq endroits à découvrir qui ne font pas dans la demi-mesure au moment d’accueillir la nouvelle année.

Sydney : les premiers à fêter

Photo : Robert Wallace/Tourism Australia

Alors que le 1er janvier traverse l’océan Pacifique, Sydney est l’une des premières grandes villes à officiellement faire le saut dans la nouvelle année. Conséquemment, les festivités s’y déroulant sont devenues emblématiques à travers le monde depuis l’avènement de la télévision — il est estimé qu’un milliard de téléspectateurs syntonisent leur appareil afin de ne rien manquer du décompte.

Sur place, ce sont au bas mot un million de personnes qui prennent d’assaut les rives du havre sydnéen pour assister au spectacle, qui culmine en deux mémorables feux d’artifice mettant en vedette la Sydney Opera House – un premier, plus familial, débutant à 21h00 et un deuxième au coup de minuit. La mise en bouche s’étale sur plusieurs heures précédant le moment fatidique incluant la Harbour Parade of Light, qui propose un spectacle sons et lumières pour le moins original, au moyen de navires.

Le plan urbain de Sydney propose une douzaine d’endroits où admirer les feux d’artifice, dont des pubs et restaurants jouissant d’une vue dégagée sur le havre festoyant.

Les voyageurs se rendant en Australie spécifiquement pour l’occasion peuvent aisément planifier leur séjour en sachant qu’il existe bon nombre d’hôtels à proximité du centre névralgique des célébrations, dont le Pullman Quay Grand Sydney, le Sir Stamford At Circular Quay, l’Intercontinental Sydney et le Sydney Harbour Marriott Hotel.

Conseils

Dites déjà à vos clients de se préparer mentalement à devoir marcher… beaucoup! Les routes menant au havre de Sydney commencent à être barrées vers 11h00 du matin, ce qui comprend la fermeture du pont Sydney Harbour de 23h00 à 1h30.


Dubaï : sous le signe de la démesure

Les célébrations de la nouvelle année 2018 à la tour Burj Khalifa / Photo courtoisie de Burj Khalifa/Emaar Properties

Synonyme de luxe et d’innovation, Dubaï propose un cadre sans égal pour accueillir le Nouvel An comme il se doit.

Située dans le cœur du golfe Persique et enclavée par le désert arabe sur trois fronts, la ville ultramoderne organise chaque année de multiples feux d’artifice et des fêtes exclusives, avec, pour trame de fond, sa silhouette urbaine à l’architecture audacieuse.

La cerise sur le sundae de cette faste soirée se déroule sans aucun doute au Burj Khalifa, dont les 160 étages en font le plus haut gratte-ciel du monde et dont l’ombre fait pratiquement office de cadran solaire sur la ville. Incorporant lasers et lumières, le spectacle multimédia projeté sur le vertigineux bâtiment et sa fontaine voisine plafonne lors des extravagants feux d’artifice accompagnant le décompte officiel.

Les amoureux de la plage ne sont pas en reste, puisque l’hôtel Burj Al Arab propose lui aussi des feux d’artifice pouvant être admirés de Kite Beach jusqu’à Black Palace Beach; les plus curieux pourront plutôt se rendre à Madinat Jumeirah, un souk typique du Moyen-Orient dans un cadre paradoxalement très contemporain. Les multiples propriétés opulentes et luxueuses de la ville, dont la plupart sont situées sur l’archipel artificiel en forme de palmier Palm Jumeirah, tout particulièrement l’emblématique Atlantis, organisent des soirées ultrasecrètes pour le gratin dont les billets s’envolent dans le temps de le dire.

Prévenez vos clients agoraphobes de se munir de patience. Plus d’un million de badauds s’entassent dans les rues du centre-ville de Dubaï pour les festivités!

De plus, il faut se rappeler que même si Dubaï se veut cosmopolite compte tenu de la région où elle se trouve, il serait prudent de se conformer aux coutumes musulmanes locales; la consommation d’alcool, par exemple, est circonscrite aux hôtels, restaurants et bars licenciés à cet effet.

Las Vegas : encore plus loin

Bien que l’ambiance festive qui anime les rues de Las Vegas chaque soir rivalise les plus grandes soirées du monde entier et consolide son statut de ville numéro un en matière de divertissement, la ville aux 1001 péchés pousse la note encore plus loin pour le 31 décembre.

Chaque année, des milliers de spectateurs débarquent sur la Strip – fermée au trafic automobile pour l’occasion – afin de ne rien manquer du plus important déploiement de l’année. En prévision du décompte officiel, la ville alimente l’excitation des badauds en leur proposant des prestations par quelques-uns des plus grands noms du divertissement et de la musique; en 2017, ce sont notamment Bruno Mars, Maroon 5 et les Foo Fighters qui ont mené le bal.

Et si des gigantesques feux d’artifice coordonnés simultanément sur plusieurs casinos (dont Caesars Palace, Planet Hollywood Resort, MGM Grand, Aria, Treasure Island, The Venetian et Stratosphere) font office de pinacle de la soirée, ce n’est pourtant que le début : dès les premières minutes de la nouvelle année et jusqu’à plusieurs heures après le lever du soleil, les clubs et restaurants les plus prestigieux de Las Vegas accueillent des événements tous aussi déjantés les uns que les autres.

Au-delà de la Strip, le centre-ville de Las Vegas propose quant à lui une canopée étoilée sur la Fremont Street Experience, dont la petite taille lui confère une allure plus détendue en comparaison aux réjouissances fantasmagoriques ayant lieu quelques pâtés de maisons plus loin.

Pour être aux premières loges de toutes les festivités, c’est du côté de la grande roue High Roller qu’il faut aller. Surplombant le LINQ Hotel & Casino, elle propose une vue dégagée sans pareil sur la Strip; faute de place, le restaurant Top of the World du casino Stratosphere offre, quant à lui, une expérience culinaire inoubliable.

Conseils

Proposez à vos clients de réserver le plus tôt possible! Las Vegas attire des foules monstres lors des grandes vacances de Noël et du Nouvel An; conséquemment, les hôtels, spectacles et autres attractions se réservent très rapidement.

New York : l’incontournable Times Square

Photo courtoisie de NYC & Co

Qui n’a pas vu la retransmission télévisuelle du Nouvel An à New York? Or, rien n’équivaut à vivre l’expérience sur place.

Étroitement associée aux célébrations du Nouvel An depuis belle lurette déjà, New York est en effet l’hôte d’un événement majeur à Times Square depuis l’inauguration de l’endroit en 1904. Trois ans plus tard, en 1907, la toute première Ball Ceremony prenait place.

Depuis 1972, Times Square accueille le Dick Clark’s New Year’s Rockin’ Eve, au cours duquel la descente de la gigantesque boule lumineuse est un moment charnière de la soirée. S’y produisent plusieurs célébrités et grands noms des palmarès musicaux.

Pour les bourlingueurs cherchant à s’éloigner de la foule – qui dépasse généralement le million d’individus – et du froid new-yorkais, le centre-ville au sud de Manhattan regorge d’endroits proposant leur version inusitée des célébrations du Nouvel An.

Les sportifs dans l’âme y trouveront aussi leur compte puisque le club de course à pied New York Road Runners tient un mini-marathon de minuit se déroulant sur 6,5 kilomètres à travers Central Park, agrémenté d’un concours de costumes et d’une parade très ludique.

Conseils

Ne sous-estimez pas la météo! Même avec la chaleur dégagée par la dense foule endiablée, l’hiver new-yorkais est rigoureux et ne pardonne pas. Il faut se vêtir en conséquence! Et si vous comptez vous rendre à Times Square, vaut mieux y aller plus tôt que tard. Les plus beaux endroits pour admirer les prestations s’emplissent dès la mi-journée. Ne pas oublier de prendre en compte les collations et l’absence de salles de bains…


Rio de Janeiro : tous à la plage!

Photo: Leandro Neumann Ciuffo

Mieux connue pour son carnaval, la ville de Rio n’a pourtant rien à envier aux autres métropoles festives ailleurs dans le monde.

Les événements entourant l’arrivée de la nouvelle année sont appelés Reveillon, un peu comme chez nous, mais à beaucoup plus grande échelle : des centaines de milliers de touristes affluent à Rio chaque mois de décembre afin de ne rien manquer des concerts et des extravagants feux d’artifice sur la plage de Copacabana. Une fois ces derniers terminés, c’est là que la vraie fête commence…

C’est donc en bordure de cette plage emblématique que la fête se déroule. Les chiffres avancés par Riotur, l’office de tourisme de Rio, laissent présager un lot de 2,4 millions de personnes cherchant à laisser l’année en cours derrière eux avec faste et entrain. Non loin de là, la plage d’Ipanema attire elle aussi les foules qui se densifient à mesure que l’horloge s’approche de minuit.

Ce qui distingue Rio des autres destinations susmentionnées, toutefois, c’est Ie manjá. Visitée par des millions de touristes, cette déesse de la mer est issue de la religion africaine Yoruba, importée au Brésil il y a plusieurs siècles. Ainsi, chaque année, les visiteurs plus spirituels se rendent au temple afin d’y remettre leur offrande, que ce soit des fleurs ou autres cadeaux, dans les eaux de l’océan Atlantique dans l’espoir que leur geste leur conférera une certaine forme de chance pour l’année à venir.

Conseils

C’est le moment de se parer de ses plus beaux atours… de plage! La plupart des soirées et célébrations se terminent sur ou en bordure des plages de Copacabana et d’Ipanema. Vaut mieux être vêtu de son maillot!

Tout comme Las Vegas, Rio est une destination hautement populaire auprès de la communauté LGBT et attire des millions de voyageurs gais et lesbiennes chaque année.


Indicateur