5 bonnes nouvelles malgré la COVID-19


5 bonnes nouvelles malgré la COVID-19
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Alors que le Canada continue de subir les répercussions sociales, politiques et économiques de la COVID-19, trouver des bonnes nouvelles est parfois difficile dans ce contexte.

LIRE PLUS : Tout ce qu'il faut savoir sur la COVID-19

Chez PAX, nous nous engageons à couvrir la pandémie de la COVID-19 aussi activement que possible, en fournissant aux lecteurs des mises à jour sur le virus et son impact sur les voyages, à mesure qu'ils se produisent.

Ce sont des moments sans précédent et extraordinaires et nous reconnaissons l'impact personnel et émotionnel que chaque jour d'actualité a sur les travailleurs de notre industrie.

LIRE PLUS : Restons unis ! PAX lance le Club des professionnels de l'industrie du voyage au Québec

Mais, cela ne nous empêche pas aussi de vouloir aussi mettre lumière des choses positives qui se produisent dans notre monde.

Voici cinq bonnes nouvelles sur la COVID-19 que nous pouvons partager avec vous aujourd'hui.


1. Plus de 111 800 personnes ont guéri de la COVID-19


Depuis janvier, le Center for Systems Science and Engineering (CSSE) de l'Université Johns Hopkins à Baltimore, Maryland, suit le nombre de cas de COVID-19 dans le monde et affiche les statistiques en temps réel sur un tableau interactif en ligne

Cette plateforme de données illustre l'emplacement et le nombre de cas confirmés de COVID-19, de décès et de guérisons dans tous les pays touchés.

Si des cas graves existent, la plupart des gens se remettent d'eux-mêmes du virus. Comme le montre le tableau du CSSE, le nombre de patients guéris (111 800+) est largement supérieur au nombre de décès (19 600+). Il s'agit de données alarmantes, mais rassurantes à garder à l'esprit alors que le monde subit un cycle sans fin de mauvaises nouvelles.


2. Le Canada a un plan de 82 milliards de dollars pour aider les ménages et les entreprises

Le premier ministre canadien Justin Trudeau. (CBC News)
Le gouvernement du Canada a récemment dévoilé un plan visant à fournir un soutien direct de 27 milliards de dollars aux travailleurs et aux entreprises du Canada, ainsi que 55 milliards de dollars de reports d'impôt.

LIRE PLUS : Trudeau dévoile un programme d'aide de 82 milliards de dollars  

Dans le cadre de son plan économique en réponse à la COVID-19, le programme d'aide de 82 milliards de dollars vise à aider les Canadiens à couvrir leurs dépenses quotidiennes, comme le loyer et l'épicerie, et à aider les entreprises à continuer de payer leurs employés et leurs factures en cette période d'incertitude. 

Cette semaine, certains députés sont revenus à la Chambre des communes pour mettre le plan en mouvement et une loi d'urgence a été adoptée mercredi. 

Bien sûr, l’argent ne compensera pas entièrement les pertes écrasantes que l’industrie du voyage subit, mais les Canadiens peuvent au moins compter là-dessus.

Au Québec, le gouvernement a également annoncé un plan économique de soutien de 2.5 milliards de dollars pour aider les entreprises touchées par la crise de la COVID-19 et qui font face à des problèmes de liquidités.

LIRE PLUS : Les entreprises de l'industrie du voyage pourraient profiter de l'aide financière mise en place par Québec


3. Des scientifiques canadiens font des progrès dans la recherche sur la COVID-19

De gauche à droite : Dans l'ordre habituel: le Dr Robert Kozak, le Dr Samira Mubareka, le Dr Arinjay Banerjee (sunnybrook.ca)

Une équipe de chercheurs de Sunnybrook, de l'Université McMaster et de l'Université de Toronto a isolé le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2), l'agent responsable de l'épidémie de la COVID-19. 

Grâce à ce que les chercheurs appellent une « collaboration agile », l'équipe a pu cultiver le virus à partir de deux échantillons cliniques dans une installation de confinement de niveau 3. 

Cela signifie que le virus isolé aidera les chercheurs du Canada (et du monde entier) à développer de meilleurs tests de diagnostic, des traitements et des vaccins, ainsi qu'une meilleure compréhension des autres processus biologiques. 

Les essais sur l'homme d'un vaccin potentiel pour la COVID-19 ont également commencé.


4. Les cas de COVID-19 ralentissent à Wuhan où l'épidémie a commencé

L'épidémie du nouveau coronavirus a commencé pour la première fois à Wuhan, en Chine, en décembre. (CDC)

Des informations faisant état d'une nouvelle souche de coronavirus ont fait leur apparition à Wuhan, en Chine, en décembre 2019. Début 2020, la ville la plus peuplée du centre de la Chine est rapidement devenue mondialement l'épicentre de l'épidémie de la COVID-19. Des mesures de mise en quarantaine strictes et des blocages ont suivi, alors que les autorités sanitaires chinoises se sont empressées de contenir le virus, qui s'est finalement propagé dans le monde entier. 

Aujourd'hui, de nouvelles preuves suggèrent que Wuhan a allégé sa courbe d'infections. Selon les rapports, les cas de COVID-19 se sont atténués à Wuhan, et il y a eu moins de cas signalés dans la province du Hubei au cours des deux dernières semaines. Cependant, des cas de virus nouvellement importés persistent en Chine continentale. 

La Chine lèvera sa quarantaine sur Wuhan le 8 avril, suggérant que les pratiques d'isolement et d'éloignement social contribuent effectivement à ralentir la propagation du coronavirus. Ce sont des nouvelles optimistes concernant une pandémie qui, au Canada, ne semble pas se calmer.


5. Les gens s'aident entre eux et redonnent foi en l'humanité

Alors que les communautés déclarent l'état d'urgence, les achats dans les épiceries « en mode panique » sont devenus une véritable préoccupation, ce qui amène beaucoup à se demander comment les personnes âgées et les autres personnes vulnérables s'en sortiraient. 

En réponse, de nombreuses épiceries canadiennes ont mis en place des horaires dédiés à ceux qui pourraient ne passe mêler à la foule. Il y a eu des histoires de bénévoles qui se sont portés volontaires pour aider les personnes âgées (et pour aider les travailleurs de la santé de première ligne) en cas de besoin.

Les compagnies aériennes du Canada ont consacré des ressources pour rentrer chez eux (certains le font gratuitement) et le gouvernement canadien a dévoilé un programme d'aide financière pour les Canadiens à l'étranger.

LIRE PLUS : Sunwing rapatrie gratuitement des Canadiens à destination  

Les musiciens proposent des cours de musique gratuits aux personnes en situation d'isolement.

Une distillerie de Lanaudière a pris l’initiative de fabriquer du désinfectant pour les mains à partir de son alcool de raisins et d’en faire don à la population

Tout ces exemples (et il y en a beaucoup d'autres) nous montrent que la COVID-19 n'a pas infecté la capacité du monde à être gentil et bon envers son prochain.

Indicateur