Vendredi,  25 septembre 2020  12:55

WestJet suspend 4 000 vols intérieurs hebdomadaires, 3 000 employés supplémentaires seront mis à pied

  • Aviation
  •   22-04-2020  18:30
  •   Pax Global Media

WestJet suspend 4 000 vols intérieurs hebdomadaires, 3 000 employés supplémentaires seront mis à pied
Pax Global Media

WestJet annule plus de 4 000 de ses vols intérieurs par semaine jusqu'en mai, alors que la crise de la COVID-19 continue de toucher l'industrie aéronautique.

La compagnie affirme qu'elle supprime quelque 600 vols quotidiens de son horaire entre le 5 mai et le 4 juin en raison de la « demande considérablement réduite des clients » pendant la pandémie. Cela représente environ 18 000 voyages au total.

« Bien que certains jumelages de villes aient été temporairement supprimés, nous continuons de desservir les 38 aéroports canadiens dans lesquels nous opérons actuellement, en veillant à ce que ceux qui ont des besoins de voyage essentiels puissent se rendre là où ils doivent être et que les marchandises comme le sang, les produits médicaux et les fournitures alimentaires peut continuer à couler », a déclaré l'entreprise dans un article de blogue.

Tous les vols internationaux de WestJet, y compris vers les États-Unis, restent suspendus jusqu'au 4 juin, a également indiqué le transporteur.

« La demande globale de voyages reste fluide pendant cette pandémie en cours et nous continuons d'évaluer de nouvelles réductions», explique la compagnie aérienne.

La semaine dernière, Air Canada a interrompu la plupart des vols internationaux jusqu'en juin, tandis qu'Air Transat et Sunwing Airlines Ltd. ont annulé tous leurs voyages jusqu'au 31 mai.

WestJet et d'autres compagnies aériennes offrent des crédit de voyages de deux ans pour les voyages annulés.

Plus de licenciements à venir

Le transporteur aérien a également annoncé qu'à la lumière de ses nouvelles opérations réduites, la compagnie aérienne placerait 3 000 personnes supplémentaires en chômage partiel actuels, début de mai.

« La réalité de cette crise continue d'exiger que WestJet prenne des décisions cruciales pour assurer la durabilité de notre compagnie aérienne. Avec moins de 5 %t de de passagers pré-COVID-19, le travail n'est tout simplement pas disponible actuellement. Ces décisions, bien que difficiles, sont prises de manière réfléchie et méthodique afin que nous puissions surmonter cette crise et être prêts pour un avenir où nous pourrons à nouveau fournir aux employés inactifs un emploi satisfaisant », a déclaré Ed Sims, président et chef de la direction de WestJet, dans un communiqué.

Ed Sims, président et chef de la direction de WestJet (photo d'archive de PAX).

Et d'ajouter : 

«WestJet est très reconnaissante des programmes du gouvernement du Canada pour nous aider, ainsi que d’autres organisations, à faire face à cette pandémie. Par conséquent, bien que le travail ne soit pas disponible et lorsqu'il profite à nos employés, nous utiliserons le programme de subvention salariale d'urgence du Canada (CEWS) pour les conserver et pour nous assurer qu'ils restent connectés à l'entreprise. Nous continuons de travailler avec nos employés et nos groupes de travail sur les moyens de maintenir l'emploi pendant la crise. »

Depuis le début de la crise de la COVID-19, pour atténuer l'impact sur ses effectifs, WestJet a mis en œuvre des mesures de réduction des coûts, notamment en libérant plus de 80 % des sous-traitants, en :

  • instituant un gel des embauches.
  • en arrêtant tous les déplacements et formations non essentiels.
  • suspendant les mouvements de rôles internes et les ajustements salariaux.
  • réduisant les salaires des cadres supérieurs, des vice-présidents et des administrateurs.
  • suspendant plus de 75% de ses projets d'investissement.
  • demandant aux fournisseurs une réduction ou un retard de paiement.
Indicateur