WestJet s'explique sur la fin de sa politique de distanciation des sièges à bord


WestJet s'explique sur la fin de sa politique de distanciation des sièges à bord
Dans une déclaration, WestJet s'est d'abord excusé de « l’inquiétude que cette décision a pu causer », puis a voulu expliquer et justifier cette décision.

Au cours des derniers mois, West Jet avait temporairement bloqué la vente de ses sièges du milieu dans le but de stopper la propagation de la COVID-19. Mais fin juin, la compagnie aérienne annonçait mettre fin à cette politique de distanciation physique à bord à partir de juillet.

LIRE PLUS : WestJet met fin à sa politique de distanciation des sièges à bord

Une décision, similaire à celle prise également par Air Canada, qui a provoqué des réactions voire des inquiétudes parmi les voyageurs.

La preuve avec notamment ce sondage mené par Léger et l'Association d'études canadiennes qui révélait que 72% des personnes interrogées déclaraient ne pas se sentir à l'aise à prendre un vol maintenant que les compagnies aériennes ont supprimé leurs politiques de distanciation sociale.

LIRE PLUS - Sondage : les Canadiens pas à l'aise de prendre un vol depuis la suppression de la distance entre les sièges

Dans une déclaration, publiée le 6 juillet sur son blogue, le transporteur aérien de Calgary s'est d'abord excusé de « l’inquiétude que cette décision a pu causer », puis a voulu expliquer et justifier cette décision.

Plusieurs niveaux de protections à bord

WestJet explique d'abord qu'elle a « rapidement investi dans des mesures d’hygiène et de sécurité pour atténuer le risque pour la santé tout au long du voyage en injectant des millions de dollars en équipement, en mesures de nettoyage et en procédures supplémentaires pour protéger ceux qui devaient prendre l’avion ».

La compagnie aérienne a ainsi mis en place plusieurs mesures de protection et procédures, notamment l'arrêt de la vente des sièges du milieu, pour « offrir une tranquillité d’esprit à nos invités qui devaient voyager au moment où nous planifions et mettions en œuvre nos mesures d’hygiène supplémentaires ».

LIRE PLUS : WestJet met en place la prise de température sans contact avant d'embarquer

Pour rappel, les autres mesures sont les suivantes :

  • Le port du masque imposé par Transports Canada pour les employés et les invités.
  • Le questionnaire sur la santé imposé par Transports Canada avant l’embarquement.
  • La nébulisation électrostatique des avions.
  • Le retrait de toute documentation publiée à bord pour réduire le risque de propagation par contact.
  • Les modifications au service à bord pour réduire les contacts entre les passagers et les membres de l’équipage.
  • La vérification de la température sans contact.

« Pas une mesure permanente ou en vigueur pendant toute la durée de la pandémie »

West Jet assure qu'il « n’a jamais été prévu que la distanciation à bord soit une mesure permanente ou en vigueur pendant toute la durée de la pandémie. Ce qui contribue à rendre un avion sûr, ainsi que l’ensemble du voyage, ce sont les différentes couches de protection, soit le nettoyage renforcé, le port de masques et l’utilisation de filtres HEPA approuvés pour un usage hospitalier qui éliminent 99,999 % de toutes les particules en suspension dans l’air. Les normes d’hygiène que nous adoptons aujourd’hui sont de calibre mondial et sont approuvées par des experts dans l’industrie ».

Et d'ajouter :

« Nous comprenons qu’il y aura différents niveaux de confort ou de confiance en ce qui a trait aux voyages à l’heure actuelle. Nous pensons que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que ceux qui sont à l’aise avec nos mesures puissent voyager en toute sécurité et de manière responsable à bord ».

Pour lire la déclaration complète de WestJet, c'est par ici !

Indicateur