Mercredi,  19 janvier 2022  6:55

Voyages À Rabais ouvrira plusieurs succursales


Voyages À Rabais ouvrira plusieurs succursales

Voyages À Rabais ouvrira une première succursale au quartier DIX30, à Brossard, la première semaine de février. «Cette décision a été motivée par deux facteurs : un retour de l’achalandage en agence et le besoin d’avoir des points de service pour mieux vendre nos circuits maisons», déclare Sylvie Myre, présidente de Voyages À Rabais. «Nous avons d’ailleurs l’intention d’ouvrir d’autres succursales ailleurs. Le DIX30 constitue un excellent emplacement pour la région de Montréal.»

Interrogée quant à savoir si elle a l’intention d’implanter des points de ventes dans d’autres secteurs du Grand Montréal ou à Québec, Sylvie Myre répondait : «Québec nous intéresse, bien sûr, mais nous n’avons pas encore pris de décision. Tout ce que je peux dire en ce moment, c’est que nous sommes intéressés par plusieurs autres endroits. Nous avons des contacts avec des gens qui voudraient travailler en association avec nous et nous évaluons la possibilité d’ouvrir des franchises. Il y a des négociations en cours à cet effet.»

Selon la présidente de Voyages À Rabais, les circuits constituent une part de plus en plus importante des activités de l’entreprise. «Nous commercialisons actuellement 20 circuits différents pour une cinquantaine de départs et nous avons l’intention d’en lancer d’autres. Or, un circuit en Inde, ça se vend mal sur Internet. En plus, la clientèle de ce genre de voyages complexes aime assister à une présentation du produit avant de finaliser la décision d’achat. Cela nous prenait une plateforme facilement accessible pour la région de Montréal, ce qui est le cas au DIX30, où nous disposerons de tout l’espace nécessaire.»

Même la clientèle Sud qui achète habituellement sur Internet exprime le besoin d’accéder à des points de services. «Il y a une évolution de ce côté là, constate Sylvie Myre. Les consommateurs continuent toujours à magasiner et à choisir sur Internet, mais ils ressentent plus souvent qu’avant le besoin d’avoir un contact avec des conseillers.»

Indicateur