Vente de Transat à Air Canada : « Il existe une alternative à cette folie », affirme le Bloc Québécois


Vente de Transat à Air Canada : « Il existe une alternative à cette folie », affirme le Bloc Québécois
Le député Xavier Barsalou Duval, porte-parole du Bloc Québécois en matière de Transports.

« Tout comme WestJet, le Bloc Québécois craint que la vente d’Air Transat mène à la création d’un monstre qui tuerait la concurrence. Air Canada détiendrait 60 % de la capacité de vol Canada-Europe et 45 % avec les destinations soleil », dénonce le porte-parole du Bloc Québécois en matière de Transports, Xavier Barsalou Duval.

LIRE PLUS – WestJet demande à Ottawa de rejeter l’entente entre Air Canada et Transat 

Plusieurs médias rapportent aujourd’hui que le député de Pierre Boucher-Les Patriotes-Verchères a fait part par écrit des préoccupations de son parti à la Commission européenne (CE) – plus précisément à la vice-présidente directrice à la direction générale de la CE, Margrethe Vestager.

Encore des conditions à remplir

Rappelons que l’entente entre Air Canada et Transat – bien qu’approuvée par les actionnaires de Transat et par la Cour supérieure du Québec – demeure assujettie à diverses conditions, parmi lesquelles l'approbation du Conseil de l'Union européenne. La décision de la CE est attendue pour le 9 février.

Le gouvernement du Canada doit aussi se prononcer. On s’attend à ce que le nouveau ministre des Transports, Omar Alghabra, annonce ses couleurs d’ici peu, puisque la date butoir pour la clôture de la transaction est fixée au 15 février (date qui pourrait toutefois être reportée, avec l’accord d’Air Canada et Transat).

Dans sa lettre à la CE, Xavier Barsalou Duval rappelle d’ailleurs qu’en mars 2020, le Bureau de la concurrence du Canada avait critiqué les effets sur la concurrence d’un mariage Air Canada – Transat, notamment entre le Canada et l’Europe.

LIRE PLUS : L’acquisition de Transat par Air Canada inquiète le Bureau de la concurrence

« Heureusement, il existe une alternative à cette folie », affirme sur Facebook Xavier Barsalou Duval.

En réponse à la question d’un «ami Facebook» qui lui demande « Et c’est quoi cette alternative ? », le député publie le lien vers un reportage daté du 11 janvier évoquant « la contre-attaque de PKP ».

Pas une solution de rechange

Rappelons que, le 12 janvier, Transat émettait une clarification indiquant que la proposition non sollicitée de Pierre Karl Péladeau (via Gestion MTRHP) n’était pas dans les intérêts de Transat et ne constituait pas « une solution de rechange si les autorités de réglementation choisissent de rejeter l'arrangement entre Transat et Air Canada ».

« Nous croyons toujours que la proposition d'Air Canada demeure la meilleure option pour l'avenir de Transat, particulièrement dans le contexte de la pandémie et de ses effets dévastateurs sur les compagnies aériennes », déclarait Jean-Yves Leblanc, président du comité spécial du conseil d'administration de Transat.


LIRE PLUS – Les actionnaires de Transat votent à 91 % en faveur du plan d'arrangement révisé avec Air Canada 

LIRE PLUS – Vote des actionnaires : «Nous sommes satisfaits», déclare Jean-Marc Eustache 

LIRE PLUS – Proposition non sollicitée de PKP : Transat remet les pendules à l’heure 

Indicateur