Une nouvelle DG Canada et plus de fréquences pour Air France-KLM


Une nouvelle DG Canada et plus de fréquences pour Air France-KLM

Catherine Guillemart-Dias pense le plus grand bien du Canada où ses parents ont fait leur voyage de noce. Personnellement, elle n’a toutefois visité que Saint-Aimé-des-Lacs dans Charlevoix (!), juste avant la COVID. 

« C’était peut-être un signe », dit celle qui succédera le 1er août à Vincent Etchebehere, en tant que vice-présidente et directrice générale d’Air France-KLM au Canada.

Née à Tours et parlant français, anglais, espagnol, portugais et allemand, Catherine Guillemart-Dias œuvre au sein du Groupe Air France KLM depuis 13 ans. Elle a occupé diverses fonctions à Paris, en Angola et plus récemment à Atlanta – où elle s’est jointe aux équipes de Delta Air Lines pour développer la JV Transatlantique sur les marchés de la zone EMEAI.

Catherine Guillemart-Dias se dit très heureuse de prendre la direction du Groupe Air France KLM au Canada.

« J’ai pleine confiance dans les équipes pour continuer à offrir à nos clients canadiens la meilleure expérience de voyage dans le respect des règles sanitaires les plus strictes et, parallèlement, à poursuivre notre engagement dans les questions sociétales et environnementales. »

Mme Guillemart-Dias entend aussi veiller à ce qu’Air France-KLM continue à développer l’offre intégrée de l’alliance transatlantique avec Delta Air Lines. De plus, elle entend poursuivre le renforcement du partenariat avec WestJet.

LIRE PLUS : Air France KLM nomme Catherine Guillemart-Dias au poste de VP et DG Canada

Pour sa part, Vincent Etchebehere s’apprête à prendre la direction du développement durable et des nouvelles mobilités au sein d’Air France à Paris. Un challenge qui l’enthousiasme au plus haut point.

« Je suis ravi de ma nouvelle mission à Roissy, même s’il m’est sincèrement assez difficile de quitter les équipes Canada après seulement deux ans », a-t-il déclaré, hier (8 juillet).

Nouveaux vols pour juillet et août

Mme Guillemart-Dias et M. Etchebehere s’exprimaient dans le cadre d’un point de presse virtuel visant à faire le point sur l’offre d’Air France et de KLM au Canada en cette période de crise sans précédent pour l’industrie aérienne.

« On estime que le trafic passagers, en 2020, reviendra au niveau de 1995, et ce, même si le trafic aérien a triplé depuis 1995 », a indiqué Vincent Etchebehere, pour illustrer « l’impact absolument colossal de la COVID-19 » sur l’aviation.

Et maintenant ?

« Les perspectives de reprise du trafic demeurent incertaines, mais on remarque de plus en plus de signaux positifs », s'est réjoui M. Etchebehere, en évoquant la réouverture (malheureusement non réciproque pour l’instant) des frontières de l’espace Schengen aux Canadiens.

Rappelons que depuis le début de la crise, Air France et KLM ont toujours maintenu des liens vers le Canada (vers Montréal pour Air France et vers Toronto pour KLM). Les compagnies annoncent maintenant le déploiement de nouveaux vols pour les mois de juillet et août.

LIRE PLUS : Air France-KLM ajoute des fréquences de vol et en rétablit d'autres cet été entre le Canada et l'Europe

37 % de l’offre originale

Leur programme prévoit l’ajout de fréquences ainsi que le rétablissement des opérations entre Toronto et Paris pour Air France et au départ de Montréal, Vancouver et Calgary pour KLM pour un total de 28 vols par semaine. Cela représente 37 % de l’offre originale prévue qui était de 75 vols hebdomadaires.

« Depuis la récente levée des restrictions de l’Union européenne, l’ajout de nouveaux vols offre davantage d’opportunités aux résidents canadiens de se rendre en toute sécurité en France, aux Pays-Bas et dans plusieurs pays d’Europe », explique Vincent Etchebehere.

Le programme d'Air France pour l'été

Le programme de KLM pour l'été

Mesures sanitaires robustes

En attendant la maîtrise du virus, la reprise ne peut être envisagée sans mesures sanitaires robustes, a insisté M. Etchebehere. Et ces mesures sanitaires devraient être coordonnées entre les États, ce qui favoriserait un retour de la confiance des voyageurs, selon lui.

De leur côté, Air France KLM ont déjà mis en place des mesures d’hygiène à toutes les étapes du voyage :

  • Nettoyage complet de l’avion dont toutes les surfaces de contact : tablette, siège, accoudoirs, écran, télécommande, hublot, compartiment à bagages, toilettes.
  • Signalisation et marqueurs pour la distanciation; écrans protecteurs aux comptoirs de service.
  • Prise de température sans contact.
  • Embarquement cadencé de l’arrière vers l’avant.
  • Matériel sanitaire à bord.
  • L’adaptation du service en vol pour réduire les interactions entre l’équipage et les clients.

Les cabines sont munies de filtres HEPA qui capturent 99,99% des virus et bactéries et font également l’objet de pulvérisation d’un produit virucide homologué.

Port du masque

Le port du masque est obligatoire dans les aéroports et à bord des vols du groupe. À bord d’Air France, le masque « chirurgical » est désormais exigé. Quant aux passagers voyageant avec KLM, ils peuvent porter un masque universel.

On recommande d’avoir dans son bagage cabine un minimum de trois masques pour une traversée transatlantique; un gel désinfectant pour les mains (moins de 100 ml) et des papiers mouchoirs à usage unique.

Indicateur