Un Conseil créé par Ottawa conseille à Ottawa de soutenir l’aviation et le tourisme


Un Conseil créé par Ottawa conseille à Ottawa de soutenir l’aviation et le tourisme
Monique Leroux, présidente du Conseil sur la stratégie industrielle du Canada.

« L’heure est grave : il faut plus que de bonnes intentions », déclare la femme d’affaires québécoise Monique Leroux, présidente du Conseil sur la stratégie industrielle du Canada (et ancienne présidente du Mouvement Desjardins), dans un important rapport déposé le 11 décembre.

Le groupe consultatif créé par le gouvernement du Canada recommande à ce même gouvernement de mettre en œuvre, de toute urgence, « des mesures ciblées afin de soutenir les secteurs les plus touchés de l'économie canadienne » – parmi lesquels les transporteurs aériens, les aéroports et le tourisme.

« Ces domaines doivent de toute urgence obtenir une aide ciblée pour éviter l'effondrement », mentionne le rapport.

LIRE PLUS – Énoncé économique : de nouvelles mesures pour les industries les plus touchées 

« Le secteur canadien du transport aérien est particulièrement vulnérable, puisqu'il est l'un des seuls au monde financés par l'usager. La situation actuelle compromet le système dans son intégralité. De nombreux aéroports et transporteurs aériens ont dit être incapables de satisfaire à leurs obligations financières », ajoute-t-on.

Prix des billets plus élevés et connectivité réduite

« Si aucune mesure décisive n'est prise, le système de transport aérien du Canada pourrait ressortir affaibli de la crise de la COVID-19. Les voyageurs aériens canadiens pourraient devoir composer avec une réduction du service, des prix plus élevés, moins de concurrence et une perte de liaisons », mentionne aussi le rapport.

Le Conseil de stratégie industrielle souligne aussi que l'industrie du tourisme a été touchée de façon unique par la pandémie et que, pour cette raison, elle demande une attention particulière.

Ottawa ne dit pas non

Sans se prononcer spécifiquement sur les recommandations du rapport concernant l'aviation et le tourisme, le gouvernement du Canada lui a réservé un accueil positif.

« Nous avons l'intention de poursuivre les efforts de concertation pour aider tous les Canadiens à traverser la pandémie de COVID-19, tout en gardant le cap sur une relance offrant de meilleures possibilités à chacun », a déclaré Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie.

LIRE PLUS – Un «train de mesures d’aide» pour l'aviation... à condition que les clients soient remboursés !

Le CNLA applaudit

Le Conseil national des lignes aériennes du Canada (qui représente les plus grands transporteurs aériens du Canada : Air Canada, Air Transat, Jazz Aviation LP et WestJet) a accueilli favorablement le rapport du Conseil de stratégie industrielle.

Le rapport préconise des mesures dans des domaines politiques clés, notamment la fourniture de liquidités, les tests rapides, la réduction des mesures de quarantaine et la réouverture sélective des frontières avec les pays à faible risque, relève avec satisfaction le CNLA.

« Nous soutenons fermement les recommandations fournies par le Conseil.  Nous nous battons maintenant non seulement pour protéger la capacité du secteur à se rétablir, mais aussi pour garantir que des dommages irréparables ne soient pas causés au secteur, » a déclaré Mike McNaney, PDG du CNLA.

Rappelons qu’au début du mois de novembre, le ministre des Transports, Marc Garneau, annonçait que le gouvernement du Canada souhaitait entreprendre des discussions avec les transporteurs à propos d’une aide financière, laquelle serait toutefois conditionnelle au remboursement des voyageurs dont le vol a été annulé en raison de la COVID-19. 


Indicateur