Tous les voyageurs aériens arrivant aux É.-U. devront fournir un test négatif de dépistage de la COVID-19


Tous les voyageurs aériens arrivant aux É.-U. devront fournir un test négatif de dépistage de la COVID-19
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Il faudra bientôt une preuve de résultat négatif au test de la COVID-19 pour voler vers les États-Unis.

LIRE PLUS – Test de COVID négatif pour entrer au Canada : ça commence le 7 janvier ! 

Hier (12 janvier), les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) des États-Unis ont annoncé qu’ils exigeront un test négatif de dépistage de la COVID-19 de la part de tous les passagers aériens qui entrent aux États-Unis. Cela fait partie de nouvelles mesures pour stopper la propagation du coronavirus.

Les passagers aériens devront se soumettre à un test viral dans les trois jours (72 heures) précédant leur vol vers les États-Unis et fournir des documents attestant les résultats d’un laboratoire ou des documents attestant qu’ils se sont remis de la COVID-19.

À partir du 26 janvier

Cette ordonnance a été signée le 12 janvier par le directeur des CDC, Robert R. Redfield. Elle entrera en vigueur le 26 janvier 2021.

Les passagers qui ne respectent pas les nouvelles règles se verront refuser l’embarquement par leur compagnie aérienne, a déclaré le CDC.

La nouvelle mesure s’ajoute à l’exigence des CDC en matière de tests avant départ pour les vols en provenance du Royaume-Uni – une mesure qui a été introduite le mois dernier en réponse à la nouvelle variante de la COVID-19 découverte à Londres.

« Des variantes du virus CoV-2 du SRAS continuent d’émerger dans des pays partout dans le monde, et il y a des preuves d’une transmissibilité accrue de certaines de ces variantes. Alors que la situation s’aggrave aux États-Unis, l’exigence de tests pour les passagers aériens aidera à ralentir la propagation du virus pendant qu’on veille à vacciner le public américain », a expliqué le CDC dans un communiqué.

À ce jour, plus de 22 millions de cas de COVID-19 ont été signalés aux États-Unis, entraînant plus de 375 000 décès.

« Les tests n’éliminent pas tous les risques, mais lorsqu’ils sont combinés à une période de séjour à la maison et à des précautions quotidiennes, comme le port de masques et la distanciation sociale, ils peuvent rendre les déplacements plus sécuritaires, plus sains et plus responsables, en réduisant la propagation dans les avions et les aéroports, et à destination », a conclu Robert Redfield.


LIRE PLUS – Dépistage avant le vol pour le Canada : le test LAMP accepté en plus du test PCR – mais pas les faux tests! 

LIRE PLUS – Le test COVID dans les 96 heures (au lieu de 72) pour 24 destinations... jusqu’au 14 janvier! 

LIRE PLUS – Où obtenir un test pour la COVID-19 ? 

LIRE PLUS – Sunwing souhaite que le test COVID se fasse à l’hôtel 

LIRE PLUS – Le Canada a-t-il le droit d’empêcher les Canadiens de rentrer chez eux ? 

LIRE PLUS – Test COVID avant le départ pour le Canada : «qu’arrive-t-il si un voyageur ne peut le passer?» et autres questions… 

LIRE PLUS – Test COVID négatif à compter du 7 janvier : l’IATA exhorte Ottawa à mettre ça sur la glace 

LIRE PLUS – Test de COVID négatif à partir du 7 janvier : premières réactions de l’industrie 

LIRE PLUS – Test COVID négatif exigé pour les arrivées internationales : les transporteurs réagissent (plutôt mal) !

Indicateur