Tests de dépistage : WestJet et YVR se préparent au décollage de leur projet pilote


Tests de dépistage : WestJet et YVR se préparent au décollage de leur projet pilote
Représentation du module où seront effectués les tests de dépistage à Vancouver.

Alors qu’ils préparent leur projet pilote de test de dépistage rapide de la COVID-19 pour les vols intérieurs partant d’YVR, WestJet et l’aéroport de Vancouver applaudissent le projet pilote pour les Canadiens arrivant de destinations internationales à YYC qui a été annoncé la semaine dernière par les gouvernements de l’Alberta et du Canada.

LIRE PLUS – Projets pilotes de dépistage de la COVID à l’aéroport : Air Canada et WestJet vont de l’avant

« Nous pensons que le projet pilote de l’Alberta complète notre prochain projet pilote », écrivent Robyn McVicker, de l’administration de YVR, et Billy Nolen, de WestJet.

Une approche fondée sur la science

MM. McVicker et Nolen soulignent qu’une approche fondée sur la science afin d’améliorer la confiance du public dans le transport aérien.

« Lorsque nous nous sommes lancés dans notre projet pilote, nous l’avons fait en gardant deux objectifs en tête, c’est-à-dire mettre les tests de dépistage à l’épreuve et tester le processus », expliquent-ils.

Choisir le bon test

Comme il existe de nombreuses technologies de test, le premier objectif des partenaires est de sélectionner un type de test de dépistage rapide qui soit utile dans un environnement aéroportuaire et qui présente un fort potentiel d’approbation future par Santé Canada.

« Nous avons choisi Citizen Care Pod pour offrir un poste de dépistage prêt à l’emploi qui sera placé sur le trottoir à l’extérieur de la zone d’enregistrement pour les vols internes de WestJet à YVR », expliquent MM. McVicker et Nolen.

Le module de 40 pieds offrira un environnement privé, sécuritaire et confortable pour effectuer les tests de dépistage, doté d’un contrôle de la température et de filtres HEPA pour garantir que l’air est aussi stérile que dans tout environnement hospitalier.

Un processus simple et rapide

Les tests de dépistage impliqueront un processus simple – une brève consultation avec les coordonnateurs de recherche avant d’être soumis au test de dépistage, puis un court questionnaire avant de recevoir les résultats – et ne prolongeront pas beaucoup le temps passé à l’aéroport.

WestJet et YVR partageront leur expertise pour garantir la mise en place d’un programme de dépistage rapide dans un environnement aéroportuaire réel.

« Par exemple, nous avons décidé d’aller de l’avant avec un créneau de test de 4 heures par jour pour saisir les départs des vols intérieurs de WestJet plutôt que de cibler des itinéraires en particulier. »

De plus, le projet pilote ciblera les habitants de Lower Mainland afin de s’assurer que toute personne qui est déclarée positive puisse facilement retourner chez elle.

Fort appui aux tests…

« Il est important de noter que moins d’un pour cent des passagers qui ont pris des vols de WestJet ont reçu un diagnostic de COVID-19 après leur voyage et que l’on sait qu’il n’y a eu aucune transmission à bord », soulignent MM. McVicker et Nolen.

WestJet et YVR ont mené des sondages auprès du public pour mieux comprendre la volonté de se soumettre à des tests de dépistage –« car la participation des voyageurs sera la clé du succès de notre projet pilote effectué auprès de volontaires ».

« Nous sommes ravis d’annoncer que près des deux tiers des voyageurs consultés ont exprimé un fort appui en faveur des tests de dépistage rapides effectués à l’aéroport », concluent Robyn McVicker et Billy Nolen, en se félicitant des progrès réalisés à l’approche du mois de novembre.

Indicateur