Temps d’attente extrêmes à YYZ: la GTAA demande l’élimination des tests aléatoires à l’arrivée

  • Aviation
  •   05-05-2022  22:51
  •   Pax Global Media

Temps d’attente extrêmes à YYZ: la GTAA demande l’élimination des tests aléatoires à l’arrivée
[Twitter/@MatthewGreenNDP]
Pax Global Media

Consciente des temps d’attente extrêmes auxquels font face les passagers à l’aéroport Toronto-Pearson (YYZ), l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA) adresse une série de requêtes au gouvernement du Canada.

LIRE PLUS – L’ACSTA assure que des efforts sont déployés pour réduire les temps d'attente dans les aéroports 

Plus précisément, la GTAA demande à Ottawa :

  • de simplifier ou d’éliminer les anciennes exigences de la santé publique à l’arrivée dans les aéroports du Canada et, ce faisant, de contribuer à réduire les engorgements lors de l’arrivée des passagers internationaux;
  • d’éliminer les tests aléatoires à l’arrivée dans les aéroports du Canada et d’envisager des options efficaces et éprouvées comme l’analyse des eaux usées dans les collectivités;
  • d’investir dans les agences gouvernementales de dotation et la technologie qui sont nécessaires pour atteindre des normes de niveau de service concurrentielles à l’échelle mondiale;
  • de collaborer avec le gouvernement des États-Unis pour veiller à ce que le personnel et la capacité des sites de dédouanement préalable reviennent aux niveaux qu’ils étaient avant la pandémie.

Un écosystème complexe... frappé par une pénurie de personnel

La GTAA rappelle qu’il y a trois points de contrôle gouvernementaux dans cet « écosystème complexe d’intervenants » qu'est YYZ :

  • le contrôle de sécurité avant l’embarquement, assuré par l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA);
  • le dédouanement préalable pour tous les départs vers les destinations américaines, assuré par la U.S. Customs and Border Protection (USCBP);
  • le dédouanement pour les vols internationaux à leur arrivée au Canada, assuré par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) – y compris les exigences supplémentaires établies par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Or, selon la GTAA, les temps d’attente aux points de contrôle de sécurité pour les passagers au départ subissent les contrecoups des problèmes de dotation à l’ACSTA. De plus, les voyageurs à destination des États-Unis sont touchés par les pénuries de personnel de l’ACSTA et de la USCBP.

« Ainsi, les passagers internationaux qui arrivent au Canada sont confrontés à des engorgements et à de très longs délais de traitement à la frontière, ce qui est la conséquence directe des anciennes exigences de la santé publique en réponse à la pandémie de COVID-19», explique la GTAA.

Obligé de retenir les passagers dans les avions !

Pour éviter une congestion importante de passagers, le personnel des aéroports et des compagnies aériennes est obligé de retenir les passagers dans les avions et de contrôler délibérément le flux des voyageurs qui arrivent dans la salle des douanes pour que l’ASFC puisse les traiter, ajoute l’autorité aéroportuaire.

« Nous sommes conscients que ce processus peut être extrêmement frustrant pour les passagers », mentionne la GTAA.

Manque d’investissement

Cela dit, la GTAA rappelle que les aéroports ont déjà sonné l’alarme sur plusieurs sujets, parmi lesquels :

  • le manque d’investissement dans le secteur;
  • le report de projets cruciaux;
  • les mises à pied d’employés spécialisés;
  • la pénurie de main-d’œuvre qui en a résulté;
  • les difficultés financières qui subsistent en raison de la pandémie…

Besoin de l’aide immédiate du gouvernement

« Même si nous avons repris nos activités, nous sommes loin d’être rétablis. Compte tenu de l’importance de l’aviation pour l’économie nationale et la perception mondiale à l’égard du Canada, nous avons besoin de l’aide immédiate du gouvernement pour appuyer la reprise du secteur aérien afin que nous puissions de nouveau accueillir fièrement le monde », plaide la GTAA.

Elle conclut :

« L’objectif de la GTAA est d’offrir une expérience sécuritaire, saine et harmonieuse à tous ceux qui passent par l’aéroport Pearson de Toronto et d’offrir aux voyageurs aériens au Canada l’expérience de voyage de calibre mondial qu’ils méritent et à laquelle ils s’attendent. »








Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !




Indicateur