Temps d'attente et congestion dans les aéroports: les dernières nouvelles

  • Aviation
  •   23-09-2022  16:30
  •   Pax Global Media

Temps d'attente et congestion dans les aéroports: les dernières nouvelles
Pax Global Media

Le gouvernement du Canada et ses partenaires de l’industrie soulignent poursuivre leurs efforts pour réduire les temps d’attente des voyageurs aériens et les retards dans les aéroports canadiens.

LIRE PLUS – Temps d'attente et congestion dans les aéroports: nouvelle mise à jour des ministres 


L'appli MPC pour YUL et YYZ

Transports Canada mentionne que l’élargissement de l’application « Mobile Passport Control » (MPC) pour y inclure les points de précontrôle canadiens à l’aéroport international Montréal-Trudeau et de l’aéroport international Toronto Pearson contribuera à cet objectif.

En effet, le U.S. Customs and Border Protection (CBP) a annoncé le mois dernier que l’application MPC a été élargie pour inclure les points de précontrôle de YUL et YYZ. Cette appli est offerte aux citoyens américains et aux Canadiens qui visitent les États-Unis et qui possèdent un visa d’affaires ou de touriste.

L’application MPC permet aux voyageurs de soumettre et de conserver leurs renseignements de passeport et de voyage sur leur appareil mobile afin qu’ils soient facilement accessibles pour les futurs voyages internationaux, ce qui réduit la congestion et améliore l’efficacité du traitement.


Traitement des voyageurs simplifié à YYZ

Par ailleurs, Transports Canada fait état d’une initiative pour simplifier le traitement des voyageurs à Toronto-Pearson.

Ainsi, la GTAA (l’autorité aéroportuaire du Grand Toronto) et l’ASFC (Agence des services frontaliers du Canada) ont ouvert une zone consacrée au traitement des étudiants étrangers à l’aérogare 1.

« Cela a permis de simplifier davantage la délivrance des permis d’études aux étudiants étrangers, et de réduire au minimum les répercussions sur le flux de voyageurs en général ainsi que les temps d’attente à la frontière », explique Transports Canada.

Parallèlement, le ministre des Transports, Omar Alghabra, et Transports Canada continuent de rencontrer régulièrement des représentants des aéroports et des transporteurs aériens, de l’ACSTA (Administration canadienne de la sûreté du transport aérien), de l’ASPC (Agence de la santé publique du Canada), de l’ASFC et de NAV CANADA afin de trouver des solutions pour résoudre les problèmes de congestion.


Augmentation du personnel

Transports Canada rappelle que depuis avril, 1918 agents de contrôle de l’ACSTA ont été embauchés dans l’ensemble du Canada. En outre, les efforts visant à accroître les niveaux de dotation des agents de contrôle dans tous les aéroports se poursuivent.


Déclaration de l’ASFC faite à l’avance

Transports Canada rappelle aussi que les voyageurs qui arrivent aux aéroports YYZ, YVR et YUL peuvent gagner du temps en utilisant la fonction optionnelle de « Déclaration de l’ASFC faite à l’avance » dans ArriveCAN pour soumettre leur déclaration de douane et d’immigration avant leur arrivée aux douanes.

On précise qu’au cours des prochains mois, cette fonction optionnelle sera offerte aux voyageurs qui arrivent aux aéroports internationaux de Calgary, d’Edmonton, de Winnipeg, de Billy Bishop de Toronto, d’Ottawa, de Québec et d’Halifax.


Les droits des voyageurs…

Enfin, Transports Canada rappelle également que, le 8 septembre dernier, un nouveau règlement est entré en vigueur pour faire en sorte que les passagers se voient offrir l’option d’un remboursement pour les vols qui sont annulés, ou lorsqu’il y a un long retard pour des raisons indépendantes de la volonté d’un transporteur aérien (comme des phénomènes météorologiques majeurs ou une pandémie) où il n’est pas possible pour le transporteur aérien de s’assurer que le passager complète son itinéraire prévu dans un délai raisonnable.


[Gouvernement du Canada]





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur