Mercredi,  18 septembre 2019  20:51

Surenchère pour l’achat de Transat : Vincent Chiara propose 14 $ par action


Surenchère pour l’achat de Transat : Vincent Chiara propose 14 $ par action
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Alors qu’Air Canada propose le rachat de Transat au prix de 13 $ par action, le développeur et propriétaire immobilier Mach, dont le président est Vincent Chiara, vient de surenchérir, proposant pour sa part 14 $ par action.

LIRE PLUS : Air Canada achèterait Transat pour 520 millions

Par voie de communiqué, Mach explique que son objectif est de bâtir « un chef de file mondial intégré de tourisme international sous la bannière de Transat ». 

La société fait notamment valoir qu’en vertu de son offre, le siège social, l'équipe de la haute direction et le centre décisionnel de la Société seraient réellement basés à Montréal et que les intérêts du Québec seraient réellement protégés. En outre, Mach s'assurerait qu'il n'y ait aucune mise à pied des employés actuels de Transat et/ou de ses filiales à la suite de la transaction – qui aurait pour effet de repositionner Transat dans un environnement privé, soulignons-le.

Mach affirme que sa proposition entraînerait un élargissement de l'offre de forfaits de vacances pour les Canadiens, en incluant des destinations européennes, dont certaines en Espagne. L'important portefeuille hôtelier de son partenaire, TM Grupo Inmobiliario, y serait mis à profit, et ce, dès 2020.

LIRE PLUS - Vente de Transat : ce que cela implique pour vos clients

Mach affirme aussi qu’elle renforcerait le plan stratégique 2018-2022 de Transat tout en conservant la totalité des activités de la Société, y compris ses divisions aériennes, de voyagistes, d'agences de voyage et hôtelières.

Développement hôtelier

À ce propos, rappelons qu’Air Canada manifeste peu d’appétit pour le volet hôtelier de Transat. Mach estime plutôt que « le développement hôtelier générera des profits importants et soutenables pour Transat ». Mach voit même plus grand en la matière !

Vincent Chiara

« Alors que le plan stratégique 2018-2022 de Transat prévoit le développement de 5 000 chambres dans les six prochaines années (soit 3 000 directement détenues par la Société et 2 000 sous sa gestion), grâce à l'expérience et aux capacités financières de Mach et TM, nous planifions accélérer le développement et ainsi augmenter le nombre de chambres à 8 000 sous la propriété de la Société et 4 000 chambres sous sa gestion à l'expiration de cette même période. »

Mach précise qu’à la suite de la transaction, son partenaire TM (présenté comme le plus important développeur immobilier résidentiel et touristique en Espagne et le fournisseur hôtelier préféré de Transat au Mexique) contribuerait un montant de 15 000 000 $ en espèces et effectuerait un roulement de ses trois hôtels opérants au Mexique, comprenant environ 1 000 chambres sous la bannière bien établie de The Fives Hotels and Residences, dans Transat, en échange d'une participation minoritaire.

« Mach est enthousiaste à l'idée de créer des gains de synergie qui seront générés par l'union des deux sociétés. Cette union permettra d'agencer le modèle de premier plan intégré de tourisme international de Transat et la vaste expérience de Mach dans la supervision de projets de construction, de gestion de projets complexes en développement immobilier et comme propriétaire immobilier. Ce modèle sera axé sur des objectifs de rentabilité et poursuivra l'initiative de Mach visant à moderniser l'expérience du tourisme de loisir », a déclaré Vincent Chiara.

Aide de 120 M$ demandée à Québec

L'offre de Mach est le résultat d'un long processus entrepris dès janvier 2019, révèle le communiqué. Cela dit, la transaction proposée est soumise à plusieurs conditions, à commencer par la terminaison par Transat de son processus de vente actuel avec Air Canada. Mach demande aussi une aide financière du Gouvernement du Québec d'un montant d'environ 120 000 000 $. Parmi les autres conditions, mentionnons aussi la signature d'une convention de soutien et de dépôt d'actions entre Mach et le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Indicateur