Vendredi,  23 octobre 2020  2:44

« Sans tests rapides, notre secteur risque de ne jamais s’en remettre ! »


« Sans tests rapides, notre secteur risque de ne jamais s’en remettre ! »
Wesley Lesosky, président du syndicat des agents de bord d’Air Canada, appelle le gouvernement fédéral à administrer des tests de dépistage rapides dans les aéroports.

« Nous ne savons pas combien de temps nous vivrons avec le coronavirus. Mais ce que nous savons, c’est que sans tests rapides, notre secteur, comme bien d’autres, risque de ne jamais s’en remettre », a affirmé Wesley Lesosky, président du syndicat des agents de bord d’Air Canada, en appelant le gouvernement fédéral à administrer des tests de dépistage rapides dans les aéroports.

Selon la Composante Air Canada du SCFP, qui représente 10 000 agents de bord d’Air Canada et d’Air Canada Rouge, cette mesure permettrait de rendre les vols plus sécuritaires et de sauver des emplois dans le secteur du transport aérien.

LIRE PLUS - Nouveau cri du cœur des syndicats : « Les dommages au transport aérien pourraient devenir permanents »

Un plan de sauvetage ne suffirait pas à lui seul

Le syndicat affirme qu’un plan de sauvetage à lui seul n’aidera pas le secteur, puisqu’il ne rendra pas les vols plus sécuritaires.

Par contre, si on testait les passagers avant l’embarquement à l’étranger, on pourrait garantir un environnement de vol plus sécuritaire, autant pour le public que pour les travailleurs des compagnies aériennes.

« Les gens doivent voyager pour le travail, les familles veulent se réunir, mais tout le monde veut aussi savoir qu’on peut voler en toute sécurité. L’approbation des tests de dépistage en 15 minutes à l’aéroport aiderait à résoudre ces problèmes et à stimuler les déplacements », a souligné Wesley Lesosky.

LIRE PLUS : Au tour des dirigeants syndicaux de faire pression sur les PM du Canada pour qu’ils rouvrent le tourisme

Indicateur