Remboursements : l'ASTA exhorte Air Canada à revenir sur sa décision


Remboursements : l'ASTA exhorte Air Canada à revenir sur sa décision

L’ASTA (American Society of Travel Advisors, l’équivalent américain de l’ACTA) exhorte Air Canada à revenir sur sa décision de ne pas rembourser les passagers dont les vols ont été annulés en raison de la COVID-19.

LIRE PLUS : États-Unis : l’ASTA plaide pour un paiement rapide des commissions sur les voyages futurs

L’ASTA mentionne qu’Air Canada a fait l'objet de nombreuses plaintes de consommateurs (américains) en raison de son refus d'émettre des remboursements.

L'Association rapporte qu'Air Canada a indiqué au ministère américain des Transports (DOT) qu’elle estime ne pas être obligée de rembourser si les règles tarifaires pour les billets en question ne le prévoient pas. Toutefois, selon l’ASTA, cette position va à l'encontre de la réglementation du DOT qui impose le remboursement – y compris aux transporteurs étrangers, lorsque le vol devait partir ou se rendre à un point aux États-Unis.

L’Association conteste l’argument présenté par Air Canada selon lequel l'avis du DOT constituerait « une application extraterritoriale injustifiée du droit américain ».

« Cette affirmation est surprenante étant donné qu'à notre connaissance, aucun transporteur aérien étranger n'a réussi à contester le règlement sur cette base », indique l’ASTA.

« Une position décevante de vue du voyageur »

Quoi qu’il en soit, l’ASTA estime que la position d’Air Canada est « décevante en termes d’équité lorsque la situation est considérée du point de vue du voyageur ». Selon l’Association, peu importe si l’annulation du vol n’est pas la faute du transporteur; ce qui importe, c’est que ce pas la faute du passager.

L’ASTA en désaccord avec l’ACTA ?

L’ASTA convient que la politique d’Air Canada consistant à offrir des crédits pour voyage futur plutôt que le remboursement s'aligne à bien des égards sur les recommandations de meilleures pratiques faites par son pendant canadien, l’ACTA.

Malgré cela, l’ASTA estime que la politique d'Air Canada « constitue une injustice substantielle pour les consommateurs qui, à juste titre, se sont fiés au règlement sur les remboursements du DOT et à la politique antérieure d'Air Canada » (politique qu’Air Canada qualifie désormais de simple « geste de bonne volonté »).

L’ASTA invite donc Air Canada à revenir sur sa décision et à rembourser les voyageurs qui le demandent, comme le font de nombreuses autres compagnies aériennes.

Indicateur